« Facebookan: Attaque contre l’armée, les voleurs qui crient aux voleurs

Ce vendredi, un tract, qui a fait le buzz sur les réseaux sociaux, fait état d’un rapport des conseillers militaires de la France et des États-Unis, qui établit une vraie fausse liste de généraux milliardaires au Mali. Dans un pays en guerre, la cabale contre les forces armées et de sécurité n’est pas passée inaperçue. Œuvre de pyromanes en mal de cibles, l’attaque a été unanimement ressentie comme une insultante attaque au moral des troupes et un affront à la souveraineté du pays.

Pour la plupart des Facebookeurs patriotes, il ne s’agit ni plus ni moins que « d’une méchante attaque diffamatoire et calomnieuse, montée de toutes pièces par des individus mal intentionnés, incapables même de signer ceux qu’ils veulent faire croire à l’opinion ». Comme debout sur les remparts, prêts à mourir derrière leurs FAMAs, les Maliens disent non aux comploteurs, aux semeurs de troubles qui ne cherchent qu’à diviser pour régner. En bloc, ils se mobilisent pour défendre l’honneur de leur armée et de leur Nation. Voici votre Facebookan de ce lundi 19 aout 2019.

El Hadj Broulaye Diawara : À l’heure qu’il fait, aucun responsable malien n’a les mains blanches. La corruption a atteint son summum si bien que lorsqu’on dit qu’il y a des militaires milliardaires on se met à penser. Est-ce vrai ? Est-ce faux ? Malheureusement qu’il n’y a jamais de fumées sans feu. Que chacun se ressaisisse et nous aurons l’honneur sauf.
Un militaire milliardaire ? Je me pose la question où et comment il peut mettre la main sur un tel pactole. À moins que le budget même de l’armée ne soit passé entre ses mains ? Seulement, les temps ont changé. Ce qui était impossible hier est facile aujourd’hui. Quand l’armée est dotée de ferrailles achetées à coup de milliards, on reste dubitatif devant toute information.

Elbachir Ould Ali Slaymany : Ce qui est sûr et certain, il y a beaucoup de corrompus parmi les dirigeants maliens politiques et militaires. C’est pour cela qu’il faut sanctionner les corrupteurs et les corrompus. Mais ce qui est grave, l’impunité est devenue une culture malienne.

Capitaine Dunga : Au MALI, on croit plus à des spéculations déversées sur les réseaux sociaux que la parole de Dieu. Les rumeurs sont prises avec des pincettes que des déclarations officielles. Ce fléau est devenu l’âme de la génération présente…

Fahad Ag Almahmoud : le milliardaire auteur de l’article « Généraux milliardaires » a eu sa fortune où ?

Konimba Sidibé : N’accordez aucun crédit à ce soi-disant rapport sur les officiers maliens milliardaires. Parmi les généraux cités, il y a des officiers valeureux et patriotes qu’on cherche à salir parce qu’on a peur d’eux.
Patriotes civils et militaires unissez-vous dans la lutte pour redresser le pays au bord du naufrage.

Fantichka Sow : Ceux qui s’adonnent à proférer des critiques injustifiées et mensongères à l’égard de nos forces armées et de défense, sachez que vous ne réussirez point à affaiblir l’armée malienne. Ils sont appelés à apporter des preuves. Jusqu’à preuve de contraire, nous continuerons à croire et à soutenir cette vaillante armée pour l’atteinte de ses objectifs.

Mariam Aminata : Cette volonté de manipulation ne passera pas. À bas les ennemis de notre pays qui qu’ils soient. Suite à cet article, nous ne permettrons à qui que ce soit de déstabiliser le Mali, car nous sommes un peuple fort et engagé derrière son armée pour combattre tous les ennemis de notre pays.

Djibril Tangara : Il est clair que c’est le jeu des prétendants à Koulouba qui ont été désillusionnés et aussi des personnes qui profitent de la crise dans le centre et le nord de notre pays qui est en train de se résoudre. Alors, il faut trouver les moyens de déstabiliser notre armée pour espérer un coup d’État militaire pour les uns et pour casser le moral des troupes pour les autres. Mais c’est déjà peine perdue, car le jeu est compris ; il n’y a donc pas de chance qu’il aboutisse.

Fatou Togo : Nous sommes conscients de la détermination et de l’engagement de nos forces de sécurité à chercher la paix et la sécurité pour le Mali au détriment de leur vie et ça de jour comme de nuit. Alors, nous devons les accompagner et être reconnaissants envers eux. Au lieu de cela, il y a des personnes de mauvaise foi qui font tout pour que leur nom soit gâté. Mais ils oublient que s’ils arrivent à dormir aujourd’hui, c’est grâce à ces hommes braves qui ont laissé leur famille pour la défense de la patrie.

Inna Guindô : Vraiment, le peuple malien peut et doit avoir du respecte pour les Famas, car si des hommes jouent leur rôle pour que la République reste debout malgré toutes les difficultés, je pense que c’est bien les Fama. Et aussi, on ne peut pas les remercier sans citer un homme, un président qui a mis toutes les conditions en place pour que les Fama puissent jouer leur rôle du mieux que possible. IBK merci pour avoir donné une nouvelle vie à nos forces armées et de sécurité.

Amadou Coumba Niakate : Comme tout le monde sait, la France est l’ennemi numéro 1 de notre pays. Elle voit que nous tournons, mais vers notre ancien collaborateur la Russie. Car comme vous le savez depuis que la Russie est partie en Centrafrique, la rébellion a courbé l’échine. Et voyant que nous nous sommes tournés vers la Russie, elle fait tout pour mettre la vaillante muette en conflit avec son peuple. Cela est un autre complot ourdi par la France. Cette France a essayé tous les moyens pour déstabiliser notre pays avec l’esprit ethnique, religieux. Puisqu’elle n’est arrivée à assouvir ses intentions maintenant elle joue sur la conscience du peuple pour le mettre en conflit avec son armée. Donc, comme disait l’autre : sachons raison garder et comprendre que notre ennemi est la France. Voilà ma compréhension des faits. Vive le grand Mali, vive tous les Maliens dans un Mali un et indivisible.
Merci !
Allah ka anw son hakilignouma la !

Amady Doucoure : une armée qui se bat pour son mérite du respect. N’est pas soldat qui le veut. Nous devons tenir notre armée en dehors de nos gestes machiavéliques.

Mariko Madou Mariko : Ils se trompent, ces individus mal intentionnés. Au Mali, on sait qui est qui et qui a fait quoi. Qu’ils foutent la paix aux vaillants généraux de la grande muette.

Dounanke Coulibaky : Les ennemis sont toujours tapis à l’ombre pour assommer notre pays, le Mali. Sachons raison gardée. Des généraux milliardaires au Mali. Il faut être crétin pour croire à cela. Chacun connaît chacun dans ce pays. Où ont-ils déposé ces sommes faramineuses ? Ce qui est clair, ils mènent le même train de vie que beaucoup de Maliens qui ne sont pas millionnaires. Tout est fait pour saper le moral des troupes et assommer définitivement notre pays qui est à genoux, depuis 2012.
Mais le chien aboie et la caravane passe. Nous n’accepterons jamais que l’honneur de nos officiers généraux et de nos officiers supérieurs soit jeté en pâture aux chiens. Notre pays a tant souffert et la meilleure façon de l’abattre définitivement est de provoquer des zizanies entre la hiérarchie militaire et leurs subordonnés d’une part et d’autre part entre les militaires et les civils.
Il revient à l’État malien de convoquer les conseillers militaires des deux pays incriminés pour un démenti formel à diffuser au niveau de tous les médias et traduit dans toutes nos langues locales. Que cette disposition soit prise le plus rapidement. Au cas où ces conseillers militaires confirmeraient lesdites déclarations que je considère comme des allégations, qu’ils nous apportent des preuves irréfutables pour que le Mali soit mis dans ses droits et que justice soit rendue au peuple. Salam.

Cisse Douma : Parce que nous ne tirons pas les leçons de ce qui s’est passé comme au début de la crise 2011 ; 2012 des petits diables de l’ombre sont là à chaque fois où les Maliens doivent être unis face au danger commun à nous sortir des rapports et des accusations pour déstabiliser et démoraliser pour seule preuve que ça vient des soi-disant partenaires.
Soyons sérieux en difficulté, un partenaire ou ami vous aide d’abord à vous en sortir, mais aujourd’hui quel Malien ne sait pas ce que nous vivons ? En ce qui concerne cette farce ses auteurs doivent savoir qu’une armée on la respecte. C’est une grande famille donc leurs conneries contre certains chefs de cette famille ne feront que les ridiculiser eux et ceux qui les utilisent et même ceux qui les croient sans réfléchir. Vive nos FAMA et unies dans la discipline jusqu’à la victoire finale !

Mali Beni : Nous ne permettrons à qui que ce soit de déstabiliser le Mali, car nous sommes un peuple fort et engagé derrière son armée pour combattre tous les ennemis de notre pays. Alors, nous demandons aux partenaires techniques et financiers d’œuvrer dans le bon sens afin que cette crise qui n’a que trop duré et qui coûte la vie à des citoyens innocents soit définitivement résolue.

Mahamoudou Yattara : Quoi qu’il en soit, nous serions toujours derrière vous, la force gouvernementale. Vive une armée forte et montante vive le Mali.

Moussa Konate : c’est l’argent du contribuable malien et du Mali. Occupez-vous de vos oignons et donnez tout le classement aux États-Unis et en France pour comparaison. L’âne braie, le chien aboie, les ennemis du Mali et de son armée conspirent et vont droit au mur avec leur honte. Nous sommes Maliens et fiers de notre armée quoi qu’il advienne, rancuniers et hypocrites cachés sans le courage de s’identifier par dignité.

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *