Encadré : LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Ces dignitaires de la CMA qui méritent la prison

Les révélations faites par l’ISS dans son dernier rapport sur le Liptako-Gourma n’ont rien de surprenant. Pour rappel, c’est l’Onu qui a été la première institution internationale à sanctionner des responsables de la CMA pour trafic et terrorisme. En effet, le 10 juillet 2019, 5 responsables de la Coordination ont été accusés de bloquer la mise en œuvre de l’accord pour la paix en prêtant main forte aux terroristes et aux narcotrafiquants.

 

Parmi les sanctionnés, il y a Ahmed Ag Albachar, un intermédiaire entre la CMA et Ansar Eddine, le groupe terroriste d’Iyad Ag Ghali.  Il y a aussi Mahri Sidi Amar Ben Daha, Mohamed Ben Ahmed Mahri, ancien du Mouvement pour l’unification et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao, ex-groupe islamiste), Houka Houka Ag Alhousseini, ancien commandant du Mujao à Gao et Mohamed Ould Mataly, ancien maire de Bourem et actuel député RPM de Bourem.

Ces personnes, comme d’autres sanctionnées dans le passé par les Nations unies, ont bien leur place en prison pour terrorisme.

S.I.K

Mali Tribune

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *