En un mot : il faut bien que certains payent pour les avions

Il est désormais établi qu’on a jeté des milliards par la fenêtre avec l’acquisition, en son temps, chantée sur tous les toits d’avions pour l’armée. C’est le président de la République en personne dans sa dernière interview dans Jeune Afrique qui a reconnu que les avions sont cloués au sol, faute d’entretien approprié. Le président de la commission défense de l’Assemblée nationale a rajouté au scandale en soutenant que, pour les hélicos, on a été certainement floués.

On ne peut pas encore nous défoncer sur la France pour couvrir les fautes de l’Etat, pardon de certains de ses représentants qui ont participé au complot. Il faut interpeller toute la chaîne qui a participé à l’acquisition de ces épaves, notamment ceux qui ont fait les contrats sans une garantie sur une période adéquate, ce qui ont surtout réceptionné les appareils et les intermédiaires.

En tout cas, des gens se sont encore une fois sucrés sur le dos des pauvres Maliens….Lire la suite sur Aumali

DAK

 

Source: L’indicateur du Renouveau

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *