En partance pour le Centre du pays Un militaire enlevé dans un bus de la compagnie Nour Transport

Les individus armés non identifiés ont enlevé, hier, mercredi 18 septembre, un militaire dans le bus de la compagnie Nour Transport. Son enlèvement est survenu non loin de Boni, dans la région de Mopti. Après cet acte, ses ravisseurs ont disparu avec leur otage dans la nature.

 

Selon nos informations, les ravisseurs ont d’abord immobilisé ledit véhicule avant de s’y infiltrer.

Après avoir dépossédé des passagers de tous leurs biens, ils ont procédé à la vérification de leurs identités. Ce qui leur a permis de découvrir que parmi les passagers figurait un militaire en tenue civile. C’est ainsi qu’ils l’ont embarqué avec eux sur une moto.

L’enlèvement de ce militaire vient s’ajouter à d’autres survenus dans la région de Mopti. Ces actes sont surtout l’œuvre des éléments de la Katiba d’Ançar Dine du Macina, du prédicateur radical Amadou Koufa. D’aucuns rapportent qu’il détient plusieurs militaires enlevés suite à des attaques menées par ses hommes.

Il est également soupçonné de détenir une partie des sept réfugiés occidentaux encore otages au Sahel. Le rapt de ce militaire survient alors qu’on est toujours sans nouvelle, depuis deux semaines, d’une vingtaine d’ex-combattants membres du Mécanisme Opérationnel de Coordination (MOC), nouvellement intégrés dans les rangs des FAMAs.

Ils avaient été enlevés sur l’axe Hombori-Douentza, toujours dans la région de Mopti, le mercredi 5 septembre dernier, alors qu’ils étaient à bord d’un bus de transport en commun en partance pour la région de Gao, après qu’ils eurent achevé leur formation militaire. On se souvient que quatre d’entre eux avaient été exécutés de sang froid et que d’autres avaient pu s’échapper.

Massiré DIOP

Source: l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *