Edito : Ce député RPM à bannir

Le 8 avril dernier, j’apprends une nouvelle qui me parait être l’une des plus cruelles de l’histoire du Mali. Un député, membre du parti au pouvoir, RPM, est nommé par le patron du groupe rebelle MNLA Conseiller spécial. L’information comme une trainée de poudre prend la ville. Les interprétations sont diverses mais la plus part condamnent cette attitude de la part d’un député de surcroit vice-président de l’Assemblée Nationale et membre influent du parti du Président de la République.

Appelé Oumar Sididje Traoré dit Gaucher, cet homme est soupçonné d’être proche de ce groupe rebelle depuis belle lurette. Lui et certains de ses proches avaient lancé un mouvement à la maison de la presse il y  a quelques années. Sa présence, en tant que vice-président, dans ce groupe qui dit se battre au nom du nord du Mali avait laissé place à des interrogations. Un député peut-il être membre d’un groupe d’auto-défense ? Non ! Avant lui, il y a eu des cas précédents et c’était avec le parti au pouvoir. Alors qui pour sanctionner si celui qui doit le faire est le fautif ? Des rebelles deviennent ainsi députés sous les couleurs du RPM.

Sous IBK et de surcroit avec son parti, tout le monde pouvait imaginer autre chose sauf des cas pareils.

S’engager pour la paix est une bonne chose, mais il y a des concessions qu’il ne faudrait jamais faire pour une quelconque paix. Elle ne durera pas longtemps. Et c’est ce que nous constatons aujourd’hui. Le RPM a plébiscité les rebelles sur la scène politique, à quoi cela a servi ? Absolument rien. Malgré tous les avantages qui leur sont accordés, la situation va de mal en pis au Mali. Du coup, l’on doute même de la sincérité de ses rebelles que l’Etat appelle désormais ex-rebelles suite à la signature de l’accord d’Alger.

L’attitude dérangeante, voilà ce groupe rebelle en train de faire adhérer des personnalités qui sont sous les charges de l’Etat malien. Le cas de ce député est inadmissible. Dans un Etat de droit, il  ne mérite plus la nationalité malienne. Quelqu’un qui fait allégeance aux rebelles surtout une personnalité, il doit être banni de la société. Aucune autre hypothèse ne pourra convaincre. Honorable Oumar Traoré a tout simplement trahi le Mali.

L’a-t-il fait en complicité avec le RPM. En tout cas,  c’est dans les habitudes de ce parti de recevoir en son sein des hommes sales. Le fait de ne rien dire jusqu’à présent sur cette question de nomination d’un de ses membres comme conseiller spécial du mouvement qui a ouvert les portes du nord aux terroristes et djihadistes, le RPM ne pourra pas se dérober en aucune manière de la responsabilité. Son silence veut dire qu’il consent cette attitude honteuse de l’honorable Traoré qui veut tout dire sur l’esprit de partage du Mali, unique combat du MNLA et alliés.

Boubacar Yalkoué

Source: Le Pays

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *