Échos de la semaine : Sabotage du pont de Songho : Qui veut asphyxier le pays Dogon ?

Dans la nuit du mardi 24 mars dernier, l’un des principaux ponts reliant Bandiagara à Sévaré, situé à l’intersection Songho-Déguembéré, a été dynamité par des terroristes. Coupant la région du reste du pays. Il y a urgence et toutes les communautés du pays dogon doivent se mettre ensemble pour interpeller l’Etat et la communauté internationale sur la nécessité de réhabiliter rapidement cette infrastructure, vitale pour le Mali et pour tous les usagers de la route du poisson qui relie Mopti-Ouahigouya (Burkina Faso).

 Le directeur régional des douanes de Bougouni s’installe

Récemment nommé, sur proposition du Directeur général des Douanes, le Lt-col Ibrahima Condé est officiellement installé depuis le mercredi 25 mars 2020 dans ses fonctions à Bougouni en qualité de Directeur régional des Douanes. C’était en présence du Lt-col Mamadou Sarro, représentant l’inspecteur général Mahamet Doucara.

Le gouverneur de la région de Bougouni s’est réjoui de l’installation des autorités douanières régionales avant de dire toute sa disponibilité à les mettre dans les meilleures conditions de travail. Les douanes sont très importantes dans la région, dit-il, parce qu’elles mobilisent les ressources financières pour le bon fonctionnement de l’administration.

Le directeur des ressources humaines, des finances et du matériel a visité le bâtiment flambant neuf que le gouverneur a mis à la disposition de la toute nouvelle Direction régionale. De type R+2, l’infrastructure est adéquate pour abriter les bureaux des douaniers en attendant la construction des locaux propres au service sur les 5 ha réservés à cet effet.

Les vendeurs de tickets du PMU-Mali exposés

En plus de n’être pas couverts sur le plan de la sécurité sociale, les vendeurs de tickets du Pari mutuel urbain (PMU-Mali) n’ont aucun kit de protection contre cette pandémie à Covid 19 qui préoccupe tant l’humanité. Jusque-là, les responsables du PMU-Mali n’ont pas pris de mesures afin de doter les vendeurs de tickets, ni de gants, ni de gel hydro-alcoolique encore moins de kits de lavage des mains au savon. Cela pour la protection des parieurs et des vendeurs de tickets. Alors, il revient aux premiers responsables du PMU-Mali d’y penser. Car, il y va de la santé des uns et des autres.

Source : L’Evènement

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *