Dialogue, Paix et réconciliation au Mali : Les acteurs sous l’arbre à palabres!

Le jeudi 13 février dernier s’est tenu un atelier au CICB sur le processus du dialogue de paix et de réconciliation entre les groupes armés rebelles et l’Etat Malien sous l’égide de la Minusma.
« Même si l’intervention de la communauté internationale s’est imposée après la crise, l’avenir du Mali reste entre les mains des Maliens ». Ces mots sont de Bert Koenders, le représentant spécial des Nations Unies au Mali à l’ouverture de l’atelier sur le processus de dialogue de paix et de réconciliation nationale,  le jeudi 13 février au CICB.

Albert Gerard Koenders bert minusma onu

Selon lui, « il est rare de constater une cohérence aussi parfaite entre les différents membres du conseil de sécurité des Nations Unies autour d’une crise, comme celle du Mali ». Avant d’ajouter « qu’il a été à la fois surpris et heureux de voir la délégation du conseil de sécurité se rendre au Mali jusque dans la région de Mopti à la recherche de solutions à la crise malienne ». Car, dira-t-il « cette chance n’est pas donné à tous les pays ». Ainsi dans son allocution, le représentant spécial des Nations Unies, Bert Koenders a incité les autorités maliennes de rouvrir le processus de dialogue inclusif afin de trouver une solution définitive à la crise qui oppose l’Etat malien aux groupes rebelles armés depuis janvier 2012. Et à l’en croire, cet atelier a pour objectifs entre autres ; d’analyser les précédents accords afin d’éviter les erreurs du passé, faciliter l’ouverture d’un débat inclusif entre les différentes communautés afin d’aboutir à une solution pérenne.

 

Quant au premier ministre Oumar Tatam Ly, il dira pour sa part que « l’effort du gouvernement est constant et c’est par cela  que la société peut se reconstruire en pansant les plaies existant». Avant d’inciter les groupes armés à déposer les armes pour rejoindre la table de négociation. Puis, il poursuit son allocution en affirmant que la voie du dialogue reste ouverte à tout moment et elle n’est pas infranchissable, si toutefois chacun fourni des efforts pour la paix. Par ailleurs, le premier ministre Oumar Tata Ly a salué l’initiative de la Minusma avant d’exprimer toute sa reconnaissance, à l’ensemble de la communauté internationale pour leur soutien, au nom de son gouvernement.
Lassina NIANGALY 

Dialogue, Paix et réconciliation au Mali :
Les acteurs sous l’arbre à palabres!

SOURCE: Tjikan
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *