Des islamistes présumés font neuf morts dans une attaque au Mali

Des insurgés islamistes présumés ont tué neuf civils après avoir mitraillé, dimanche soir, trois villages situés au centre du Mali, ont annoncé les autorités locales.

 

Deux groupes d’assaillants différents ont frappé les villages de Gorey, de Simikanda et de Djamnati, situés dans la région de Mopti au Mali et peuplés par les Dogon. Le Mopti a été ravagée ces dernières années par des violences islamistes et interethniques, ont-elles ajouté.

Moulaye Guindo, le maire de la ville Bankass, qui se trouve également dans la région de Mopti, a attribué la responsabilité des attaques aux mêmes assaillants qui ont tué huit personnes lors d’un raid contre un poste militaire et une base de la gendarmerie dans la ville de Bandiagara, dans le centre du Mali, la semaine passée.

Des groupes djihadistes liés à Al Qaïda et à l’organisation État islamique (EI) attaquent régulièrement des casques bleus de l’ONU, des militaires maliens et des civils. En outre, ils ont alimenté les conflits ethniques entre les Dogon et les Fulani dans la région.

Source : La Tribune
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.