Déclaration de S.E.M. Bert Koenders, Ministre des Affaires étrangères des Pays-Bas, Ancien RSSG Minusma

Aujourd’hui a été posée la première pierre pour un nouveau Mali. Il s’agit d’un pas essentiel vers la paix, la sécurité et le développement durable – non seulement pour le Mali, mais pour la région du Sahel.

patron MINUSMA gerard albert koenders discours micro

La communauté internationale s’est engagée avec une énergie implacable pour arriver à cet Accord. Aucun effort n’a été ménagé pour éviter l’échec de ce processus de paix. J’adresse toutes mes félicitations et toute ma gratitude à l’Algérie pour son leadership dans ce processus.

Cet Accord permettra de passer à une prochaine étape dans la stabilisation et le développement du Mali en général et celui des régions du nord et du centre en particulier. Je suis plein d’espoir que les groupements qui n’ont pas signé aujourd’hui, signeront dans les meilleurs délais. Une solution inclusive est essentielle. Je tiens à exprimer ma reconnaissance à tous ceux qui ont montré et continuent à montrer leur volonté d’aller vers la paix.

La situation sur le terrain reste très fragile. Il est impératif que toutes les parties respectent le cessez-le-feu. Les modalités de mise en œuvre de l’Accord devront être établies et mises en œuvre de façon approfondie, sous l’égide du Comité de Suivi. L’heure est aussi arrivée pour entamer l’important processus de recherche de la vérité et de la réconciliation.

Ce sera un travail de longue haleine, vu aussi les nombreux conflits locaux qui demandent des solutions spécifiques. Ici aussi, l’implication de la communauté internationale reste nécessaire : l’ONU, l’Union européenne, l’Union africaine, la CEDEAO. En cas de besoin je m’y investirai personnellement.

Aujourd’hui a été posée la première pierre pour un nouveau Mali. Mais une pierre ne fait pas encore une maison. Il nous appartient tous de continuer à bâtir sur les fondations de cet Accord, un édifice stable et sécurisé pour les millions de Maliens et Maliennes qui ont déjà trop soufferts.

Source : Ambassade des Pays-Bas à Bamako

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.