Décentralisation et stabilisation du Mali: une opération du parlement Allemand dans nos murs

En vue de redynamiser notre coopération bilatérale en matière de décentralisation entre nos deux pays, une forte délégation du parlement allemand, conduite par le secrétaire d’État parlementaire auprès du ministre fédéral de la coopération économique et développement, le Dr Thomas SILBERHORN, est dans nos murs, depuis hier mercredi. Cette visite doit se poursuivre jusqu’à aujourd’hui vendredi.

Dans le cadre d’une visite des réalisations de l’Allemagne au Mali, la délégation parlementaire a été accueillie, hier mercredi, par le ministre des Collectivités territoriales, Alhassana Ag Hamed MOUSSA, au Centre de formation des collectivités territoriales (CFCT)
La délégation allemande conduite par le Secrétaire d’État parlementaire auprès du ministre fédéral de la coopération économique et développement, le Dr Thomas SILBERHORN, était composée de l’Ambassadeur de la République fédérale d’Allemagne au Mali, Dietrich BECKER ; de la Conseillère spéciale pour le Mali au Ministère, Mme Nora BRANDECKER ; du premier secrétaire, chef de coopération adjoint à l’Ambassade, André BUDICK ; conseiller particulier du chef de la délégation, Michael MUNCH ; du directeur du Programme GIZ PADRE, François MENGUELE ; du directeur de la Kfw Banque de développement d’Allemagne au Mali, Jan SCHUMACHER, etc.

La visite, qui a eu lieu aux environs de 9 h, a été ponctuée par des échanges avec les ministres en charge des Collectivités territoriales et les membres de la direction du CFCT en présence du Maire de Kati.
Au terme de cette visite des locaux, chef de la délégation, le Dr Thomas SILBERHON, a souligné que la réalisation du CFCT était un progrès remarquable. Selon lui, les collectivités ont besoin de ressources financières et humaines qualifiées. À cet égard, la formation devient un défi permanent.
« Notre motivation est de soutenir le Mali dans ce domaine pour que les collectivités soient capables de planifier leur propre développement », s’est-il engagé ? Cela permettra, à son avis, que le processus de transmission des compétences et des finances aux municipalités et aux régions puisse être une réalité, à travers un personnel bien formé. Il s’est dit heureux de constater que son pays et l’Union européenne continueront d’appuyer ce processus.
De même, a-t-il fait savoir, la mise en œuvre effective du processus de transfert des compétences concomitamment avec les ressources contribuera à la stabilisation du pays.
Il a indiqué que l’Allemagne allait continuer à appuyer notre processus de décentralisation.
De son côté, le ministre en charge des Collectivités territoriales a tenu à saluer ce partenaire pour ses efforts soutenus en faveur de notre processus de décentralisation. Grâce auxquels efforts, dit-il, notre pays a pu construire ce Centre qui est une référence dans la sous-région ouest-africaine. Un cadre approprié, poursuit-il, pour la formation de nos élus ainsi que des agents des collectivités.
L’un des défis pour que nos collectivités puissent être efficaces, selon le ministre, est de disposer de ressources humaines qualifiées. À ce titre, il est important de rendre véritablement opérationnel ce centre de formation. D’ailleurs, le département est en train de prendre les dispositions pour doter le centre de ressources financières pérennes, indépendamment des appuis des partenaires.
Au passage, il a tenu à saluer tous les partenaires, singulièrement l’Allemagne et l’UE qui appuient ce centre.
Au-delà de la formation continue, le CFCT ambitionne de prendre en compte la formation universitaire. D’où, la signature d’une convention avec l’Université de Ségou.
« Nous voulons faire de ce centre, l’un des plus importants de la sous-région », dit le ministre.
Pour sa part, la directrice générale du CFCT, Mme Coulibaly Thérèse SAMAKE, a souligné un problème d’approvisionnement correct du centre en eau. À cela s’ajoute l’insuffisance du personnel et des ressources financières pour la bonne marche de la structure.
Enfin, elle s’est dit honoré par cette visite du principal partenaire du CFCT (l’Allemagne).

Par Abdoulaye OUATTARA

 

Source: info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *