Crise au centre du Mali: Et si chacun se sentait concerné ?

Depuis des siècles les populations du Centre du Mali, notamment le Peuls et les Dogon ont toujours vécu dans la quietude et la fraternité et voilà que soudain la situation se détériore. Les deux peuples jadis frères sont devenus aujourd’hui des ennemis jurés. Il est impératif que chaque Malien se considère comme étant un habitant du Centre en faisant de cette crise du centre sa préoccupation.


Le peuples dogon et peulh ont toujours vécu en symbiose, mais aujourd’hui ils se retrouvent dos à dos par des stratégies macabres orchestrées par des forces extérieures.
Il est important aujourdhui de soutenir les efforts du Gouvernement tendant à cultiver la paix et la cohésion sociale. Il faut que les Bamakois qui sont dans les réjouissances, à tout moment, sachent qu’une partie du pays souffre et qu’ils en fassent leur problème.
La culture de la paix se manifeste par des bons comportements et des bons actes. Il urge pour le gouvernement, d’organiser un forum au Centre du Mali avec les vrais acteurs de cette crise.
Les Associations Gina Dogon et Tapital pulaku ont certes leur rôle, à jouer dans le retour de la paix et du vivre-ensemble, mais ils doivent être appuyés en cela par l’ensemble des Maliens.

Source: Le 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *