COOPÉRATION MILITAIRE : Takuba de l’Union européenne pour épauler les FAMa

En 2020, l’Union européenne renforcera son soutien militaire au Mali à travers le déploiement d’une unité de ses forces spéciales « Takuba« , qui signifie « sabre«  en tamachek. Selon Florence Parly, qui a fait l’annonce le 5 novembre 2019 à Gao, cette unité sera le sabre qui armera les FAMa sur le chemin de l’autonomie et de la résilience.

 

Deux jours après la mort au Mali, le 2 novembre du soldat français Ronan Pointeau, la ministre des Armées de la France, Florence Parly, s’est rendue au Mali pour lui rendre hommage et apporter son soutien à l’opération Barkhane. Elle en a profité pour faire une annonce.

Après avoir rencontré les autorités maliennes, dont le Chef d’Etat, Ibrahim B. Keita, elle a rejoint Gao, où se trouve un QG de l’opération Barkhane.  « Je veux enfin rendre hommage à chacune et chacun d’entre vous. Car vous êtes ces femmes et ces hommes grâce à qui la République vit, se défend et prospère. Vous êtes de celles et ceux qui vous battez pour la sécurité de nos concitoyens. Pour leur liberté. Jour après jour, vous livrez un combat sans merci ni répit contre les groupes armés terroristes. C’est un combat exigeant qui demande force, courage et abnégation. C’est un combat que vous n’abandonnez jamais, et soyez certains que la France est fière de vous”, a-t-elle lancé.

Elle a rappelé que la mort du brigadier Ronan Pointeau et des militaires maliens à Indelimane est un message : «  c’est un combat indispensable. Et dans ce combat, nous pouvons compter sur des alliés précieux« , a-t-elle insisté.

A l’en croire, ce que Barkhane construit au Sahel, main dans la main avec les forces armées des pays de zone, est une solution de long terme. « Ce sont les fondations mêmes de tout l’édifice de sécurité que nos militaires français et européens aident à reconstruire et à consolider. C’est la résilience de toute une armée, la sûreté de toute une région, aussi étendue que l’Europe« , précise-t-elle, annonçant la création d’une unité de forces spéciales européenne. « Dès 2020, les forces spéciales françaises aux côtés des forces spéciales de nos partenaires européens seront déployées au Mali pour transmettre leur savoir-faire d’exception aux militaires maliens”.

Cette unité de forces spéciales européennes se nommera Takuba, qui signifie « sabre » en tamachek. « Ce sera le sabre qui armera les forces armées maliennes sur le chemin de l’autonomie et de la résilience« , promet la ministre des Armées.

Pour l’instant, la ministre n’a pas précisé quels pays fourniraient des contingents et ni les effectifs et les équipements de Takuba. Aussi, cette force sera-t-elle aura-t-elle un rôle offensif ? Y a-t-il une dimension « mentoring«  ou de formation dans cette mission ?

Le Mali et le Sahel vivent déjà la guerre et toutes les armées sont dépassées par les évènements. Une réponse rapide s’impose, la patience n’a plus sa place car tous les jours, en plus des morts, les attaques terroristes poussent de milliers de personnes à quitter leur habitat, sans un espoir de retour.

Sory I. Konaté

Mali Tribune

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *