Contribution de nos Religieux à la réussite des pourparlers inter-maliens d’Alger: une journée de prières collectives à la Grande mosquée de Bamako

En prélude aux pourparlers inclusifs inter maliens d’Alger, deuxième round du genre, la ligue islamique des imams du Mali (IMAMA) et le haut conseil islamique(HCI) ont initié une cérémonie de lecture du coran spéciale et de prières collectives. C’est en présence du Chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéïta et de plusieurs membres du gouvernement, des institutions de la République, des grands marabouts et Représentants des familles fondatrices de Bamako.

 pm moussa mara chef gouvernement premier ministre parti yelema mahamoud dicko president haut conseil islamique hci

Le vendredi 29 août 2014, à la Grande mosquée de Bamako, des cérémonies de prières et de lecture du Saint Coran suivies des bénédictions spéciales ont été organisées par la ligue islamique des imams du Mali (IMAMA) et le haut conseil islamique(HCI).

C’est pour solliciter auprès d’ALLAH LE TOUT PUISSANT une réussite totale des pourparlers inter-maliens qui ont repris hier lundi 1er septembre 2014 dans la capitale algérienne.

 Après la séance de lecture du Saint Coran, le Président de la République a fait son entrée dans la maison d’Allah pour prendre part à la prière de 16heures dirigée  par le Grand Imam du Mali, El hadj Koké Kalé Camara et participer aux bénédictions.

Après la fin de la prière, suivie de la formule pieuse de «Sadakalahoul azim» pour clore la lecture du Coran, des  bénédictions spéciales pour une réussite des pourparlers qui ont débuté ce lundi à Alger ont été dites. Les leaders religieux se sont succédés au micro pour appeler les Maliens à l’unité d’esprit pour un aboutissement heureux du deuxième round du processus de dialogue inclusif en cours.

En tous cas pour cette séance de prières collectives de ce vendredi, après midi, la mobilisation a été une réussite escomptée; d’où, le satisfecit pour les organisateurs de l’évènement et les hôtes du jour.

Ici, on a imploré le Tout Puissant Allah pour la résolution définitive de cette question décisive et fondamentale du nord de notre pays. Concernant ce processus de paix enclenché avec beaucoup d’espoir, personne n’a le droit de le faire échouer. Au contraire, tout le monde doit contribuer et prier intérieurement pour que s’y trouve le bien être du Mali que nous avons en commun.

Au cours de cette cérémonie, rien n’a été oubliée. Les marabouts ont demandé à tous de prier et de faire des bénédictions spéciales dans tous les lieux saints afin qu’Allah épargne également notre pays la fièvre hémorragique Ebola dont la menace est grande.

Ils ont aussi prié pour une bonne pluviométrie. Religieux comme autorités politiques, tous les leaders fortement mobilisés ont dénoncé ouvertement contre l’incivisme constaté  la semaine en commune II à travers le dépôt anarchique des ordures sur le goudron, obstruant tous les passages.

 En fin, le Président de la République, dans son intervention, a dit à tous les Maliens que sa porte reste ouverte et bienvenus à ceux qui œuvrent pour la construction de ce que nous avons en commun, à savoir le Mali.

Bara De Dara

SourceNotre Printemps

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.