Communiqué de Dan Na Ambassagou suite au massacre de 18 civils à Goundaka et Ibi Kara

Le Mouvement Dan Na Ambassagou informe l’opinion publique nationale et internationale que malgré les efforts consentis par Dan Na Ambassagou et les autorités de la République du Mali pour la stabilisation du centre et le retour de la paix, des individus armés s’adonnent à des exactions sommaires.

 

En effet, la communauté Dogon est victime de deux attaques criminelles et barbares.

Il s’agit de : l’attaque du mardi 29 juillet 2019 dans l’après midi, faisant un bilan de 7 personnes égorgées dont des femmes en provenance du marché de Fatoma et 4 personnes enlevées.

Les corps de nos parents restent toujours en décomposition dans la nature. L’attaque de ce jeudi 31 juillet 2019 dans l’après midi, faisant un bilan de 11 morts en provenance du marché de Sangha, 4 blessés et 3 personnes enlevées.

Les combattants de Dan Na Ambassagou ont été sollicité pour sécuriser les autres marchands. Lorsque nos hommes sont arrivés, les assaillants ont été obligé de se replier. Dans leurs fuite, ils ont emporté plus d’un millier d’animaux dans les villages de Diankabou et Singuinmana.

Pour éviter une éventuelle collision malheureuse, nous avons invités nos combattants a regagner leurs bases.
Face à ces situations, la communauté Dogon reste indignée par le silence des autorités et de la communauté internationale et exige une réaction responsable de leur part. Car aucune vie n’est supérieure ou inférieure.

Dan Na Ambassagou condamne ces attaques lâches et barbares,

– invite les autorités a ouvrir une enquête pour traquer et punir les auteurs de ces attaques,
– invite les FAMA a prendre toutes les dispositions nécessaires pour :
* être plus opérationnels et plus prompts face aux sollicitations des populations,
*avoir une meilleure collaboration avec nos combattants et la population sur le terrain afin de mieux réussir leur mission de sécurisation
– exhorte les leaders de la communauté peule a œuvrer pour la paix dans la sincérité
– invite tous les groupes armés peuls à respecter leurs engagements et se mobiliser pour que la paix soit une réalité le plus vite que possible pour le bien-être de toutes nos communautés,

Dan Na Ambassagou réitère son engagement ferme à œuvrer pour le retour effectif de la paix et de la cohésion sociale.

Vive la paix

Bamako, le 1er Août 2019

Le Porte parole

Marcelin GUENGUERE

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *