Collision des hélicoptères militaires français au Mali : les boîtes noires retrouvées

Les boîtes noires des deux hélicoptères militaires français accidentés, lundi soir, au Mali ont été récupérées et vont être analysées, a annoncé, sur BFM-TV, mercredi, le colonel Frédéric Barbry, porte-parole de l’état-major des armées françaises, deux jours après l’accident qui a causé la mort de treize militaires français.

 

« Les deux boîtes noires des hélicoptères ont été récupérées, elles seront remises aux autorités compétentes à des fins d’analyse », a déclaré M. Barbry. Il a ajouté queles corps destreize militaires tués « sont maintenant dans un camp de base militaire française » et  « les opérations de rapatriement vers la métropole vont pouvoir débuter. »

Sur BFM-TV  mercredi  matin, le porte-parole de l’état-major a jugé qu’il était « trop tôt » pour pouvoir « préjuger de la date de ces différentes analyses. » « On va laisser aux spécialistes le temps qu’il convient pour analyser tous les paramètres de vol qui sont dans ces boîtes noires », a poursuivi Frédéric Barbry, ajoutant que « aucune piste n’est écartée ».

Pour rappel, Lundi soir, à l’appel d’un groupe de militaires au sol, trois hélicoptères de la force « Barkhane », deux Tigre et un Cougar, sont envoyés sur place, dans le Liptako, dans la région de Ménaka, aux confins du Mali, du Niger et du Burkina Faso, pour assister les commandos parachutistes.

MD

(AMAP)

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *