Cinq militaires tués dans une explosion: Quatre véhicules de l’armée ont également été détruits

Au moins cinq membres des Forces armées maliennes (FAMa) ont été tués, lundi, dans l’explosion d’un engin explosif improvisé (EEI) près de la localité d’Alatona, dans le centre du Mali, a indiqué le ministre malien de la Communication, Yaya Sangaré.

 

«Une mission des FAMa est tombée dans une embuscade de l’EEI, ce matin sur la bretelle reliant le goudron à la Base d’Alatona», a indiqué Yaya Sangaré, sur son compte Twitter.

Le bilan provisoire est de cinq militaires tués et quatre (4) véhicules de l’armée détruits, a précisé la même source.

Début décembre, trois autres militaires maliens ont été tués dans une explosion dans la région de Mopti, toujours au centre du Mali.

Pour rappel, depuis mars-avril 2012, le nord du Mali avait basculé dans la violence, lorsque des groupes terroristes liés à Al-Qaïda ont pris le contrôle de certaines localités dans cette partie du pays.

Délogés en grande partie grâce à une intervention militaire internationale, lancée en janvier 2013, ces groupes continuent à sévir, perpétrant des attaques sporadiques contre les civils et les forces armées, aussi bien maliennes qu’étrangères.

Depuis 2015, ces attaques se sont étendues au centre et au sud du Mali ainsi qu’aux pays voisins, en particulier le Burkina Faso et le Niger.

 Kané Illa

Sourceaa.com

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *