CHOGUEL K. MAÏGA À LA RENCONTRE DES PARTIS MEMBRES DU M5-RFP AVEC LE CHEF ADJOINT DES OPÉRATIONS DE MAINTIEN DE LA PAIX DE L’ONU M. JEAN PIERRE LACROIX

« La Transition souffre, de cinq handicaps majeurs qui, s’ils ne sont pas corrigés à temps, signeront inéluctablement son échec en fin de parcours »

« La Transition souffre, de cinq handicaps majeurs qui, s’ils ne sont pas corrigés à temps, signeront inéluctablement son échec en fin de parcours »

En visite au Mali, le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix de l’ONU a rencontré plusieurs sensibilités du pays afin d’échanger sur la situation au Mali. C’est dans ce contexte qu’il a rencontré Dr Choguel Kokalla MAÏGA au nom du parti qu’il préside le Mouvement Patriotique pour le Renouveau (MPR), mais aussi au nom des partis membres du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP).

Dans son allocution, CHoguel K. MAÏGA a tout d’abord souligné que les questions d’ordre sécuritaire, social et économique sont suffisamment connues et constituent des préoccupations communes et partagées des Maliens. Il a par conséquent axé ses propos sur la Transition en mettant au-devant ‘‘les lignes de force des positions communes des Partis membres du M5-RFP’’.

LES AVERTISSEMENTS DE Dr CHOGUEL K. MAÏGA

Face à M. Jean Pierre LACROIX, le leader du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) a prévenu le haut cadre des Nations unies du fait qu’au cours de son séjour,  certaines parties lui diront qu’il y a eu juste quelques incompréhensions au début de la Transition et qu’il faut passer ‘‘l’éponge sur tous les manquements et (…)

Mahamane TOURÉ

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *