Cercle de Macina: Un chasseur « renégat » enlevé par les membres de sa confrérie

Pour avoir refusé de participer à « la chasse contre les Peulhs », Bokary Maba Coulibaly, chasseur à Karangabougou dans l’arrondissement de Monepebougou (cercle de Macina), a été enlevé par des membres de sa confrérie.

 L’enlèvement remonte à au moins un mois. Depuis, rien n’a été fait pour le retrouver et son frère cadet qui a osé entamer seul les recherches vient d’être enlevé lui aussi. L’alerte vient d’être donnée par une délégation de chasseurs  de Monépebougou conduite à Bamako par Siaka Coulibaly, vice-président de la confrérie de cette localité.

L’objectif de cette mission, selon Siaka Coulibaly, est d’interpeller les responsables nationaux de la confrérie des chasseurs afin d’intercéder auprès d’autres chasseurs du cercle de Macina qui ont enlevé le vieux chasseur Bokary Maba Coulibaly. Aux dires de Siaka Coulibaly, Bokary Maba avait la même position que lui dans la lutte contre le terrorisme, engagé par la confrérie. Il  avait dit au village que « ni lui et aucun membre de sa famille  ne prendra part à la milice créée pour lutter contre les Peulhs ». «Pour lui, un chasseur c’est de protéger et non de tuer et de piller les populations».

Le jour de l’enlèvement de Bokary Maba Coulibaly, quatre personnes, tous Peulhs,  avaient été tués et leurs biens vandalisés. Après l’enlèvement de son frère, Modibo Coulibaly entame des recherches pour le retrouver. Récemment sa quête l’amène dans le village voisin de Barakabougou. Depuis, il est « porté disparu », lui aussi. Membre de la délégation venue à Bamako, Barema Coulibaly, le fils de Bokary Maba Coulibaly affirme que les autorités administratives et l’Armée ont tous été informées de cette situation, aussi bien au niveau de Macina qu’à Ségou. « Mais jusque-là, aucun résultat », s’indigne-t-il.

A Bamako, la délégation a été reçue par Yiriwere Pulaako (Association pour le développement de la communauté Peule). Cette association n’a ménagé aucun effort pour les accompagner dans leur démarche. Une aide appréciée par la délégation de chasseurs dans un contexte de « promotion du vivre ensemble ».

 

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *