Centre du Mali : Les fils de Mopti se mobilisent

Soutenue par l’ancien président de la République, Amadou Toumani Touré (ATT), la Coordination des associations de la région de Mopti à Bamako (Caremb), qui regroupe toutes les grandes associations et personnes ressources de la région, appelle à l’unité et prévoit d’organiser de grandes rencontres pour sauver la région. Elle attire l’attention des autorités et celle de la communauté internationale sur le risque d’une “une grande crise humanitaire” dans la zone.

N’attendons pas pour venir. Faisons le diagnostic précis de la situation. Unissons-nous pour faire face à l’essentiel : préservez la paix et éviter la crise humanitaire qui guette la région”, a déclaré Me Kassoum Tapo, porte-parole de la Caremb.

A l’occasion d’une conférence de presse, tenue lundi 24 juin à Bamako, Me Tapo a fait la genèse de la création de la Coordination des associations de la région de Mopti à Bamako (Caremb). Selon lui, l’idée a germé depuis plusieurs mois, bien avant les récents massacres d’Ogossagou, de Yoro et de Sobane da. “Nous avons été approchés par des jeunes. Face à la situation qui prévale dans la région, on ne pouvait rester sans agir. Nous avons décidé de réunir toutes les compétences et les associations de la région au sein d’une même Coordination. D’où l’idée de création de cette association”, rappelle Me Tapo.

Selon lui, l’objectif n’est pas de renforcer des leaders, mais plutôt de travailler en synergie pour protéger la région et le Mali. La solution ne viendra pas de l’Armée, encore moins de la Communauté internationale, mais de nous-mêmes ressortissants de Mopti. Nous devons taire nos egos, nos dissensions, nos haines afin qu’on se retrouve tous. Sans leaders, mais tous comme des fils du pays”, affirme Me Tapo.

Aujourd’hui, la Caremb regroupe l’ensemble des cadres de la région, y compris l’ancien président de la République, Amadou Toumani Touré, parrain de la coordination. Son secrétaire général est Mamadou Togo. Dans les rangs on retrouve Me Hassane Barry, Amadou Diall, le ministre Timoré Tioulenta, Ousmane Sy, les dignitaires de la communauté dogon et peulh, Seydou Nantoumé et le président collectif des députés de la région de Mopti, honorable Abderrahmane Niang.

Les dignitaires religieux du Mali comme le révérend Yattara, le président du Haut conseil islamique du Mali (HCIM), Ousmane Cherif Madani Haïdara ou le Cardinal Jean Zerbo, etc, soutiennent l’initiative.

Sory I. Konaté

 

Source: Mali Tribune

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *