Centre du Mali : Deux élus locaux tués en l’espace de deux semaines

En moins de deux semaines, deux élus locaux ont été assassinés dans le centre du pays, plus précisément dans la région de Mopti. Souleymane Ongoiba, maire de la commune rurale de Mondoro a été tué le soir du samedi 28 janvier devant son domicile à Douentza. Dix jours avant, dans la nuit du mercredi 18 janvier, Hamadoun Dicko, maire de Boni, est froidement assassiné par deux inconnus au moment ou il se rendait dans sa grande famille.

souleymane ongoiba Mondoro Hamadoun Dicko maire Boni assassiner tuerie

Presque 20 mois après la signature de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali, la paix n’est pas encore de retour dans le pays. L’insécurité chronique persiste au Mali, surtout dans le Nord et le Centre du pays qui sont presque devenus des no man’s land pour les représentants de l’Etat du Mali. Selon Human Rights Watch, en 2016, des groupes islamistes armés ont exécuté au moins 27 hommes, parmi lesquels des chefs de village et des représentants locaux du gouvernement, des membres des forces de sécurité maliennes et des combattants signataires de l’accord de paix. « La plupart d’entre eux étaient accusés d’avoir fourni des informations au gouvernement ou aux forces françaises engagées dans des opérations antiterroristes. », signale l’organisation non gouvernementale internationale.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *