Capture de trois individus et saisie d’armes Kidal : La Minusma infiltrée

Suite à des renseignements d’opportunité, les forces françaises ont mené une opération le 17 octobre à Kidal, ciblant le groupe de commanditaires de l’attaque du camp de la MINUSMA du 7 octobre 2014 ayant coûté la vie à un casque bleu sénégalais. Cette opération a été menée quelques jours seulement après cette attaque.

soldats  minusma char combat

Lors de cette opération, un stock important d’armements et de munitions (des milliers de munitions de calibre 7.62 /12.7/14.5 et jusqu’à 23mm) a été retrouvé au domicile d’une personne impliquée directement dans cette attaque. Ces munitions correspondent à celles qui ont déjà été utilisées lors d’attaques terroristes contre la Minusma. Parmi l’armement, la force Barkhane a notamment trouvé des lance-roquettes, des dizaines de roquettes RPG7 et des explosifs. Du matériel électronique et des grenades ont également été saisis par les forces françaises.

Les renseignements recueillis permettent de continuer les investigations, afin de remonter la filière jusqu’au commanditaire, actuellement en fuite, de cette attaque terroriste. Ils permettent aussi de remonter jusqu’aux groupes armés terroristes qui attaquent et menacent les forces multinationales de sécurité.

Trois personnes ont été capturées et sont actuellement retenues par les forces françaises. Elles seront transférées rapidement aux autorités maliennes.

Par cette opération la force Barkhane rappelle sa détermination à ne laisser impuni aucun des actes terroristes qui entravent la liberté dans le Nord-Mali et qui ont coûté la vie à des soldats. La force Barkhane, en lien avec la Minusma, agit sans relâche pour conserver la paix dans le Nord-Mali.

Source : Barkhane

SOURCE: Nouvelle Libération  du   24 oct 2014.
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.