Burkina Faso : Le corps sans vie d’un réfugié malien arrêté près de Boulikessi a été retrouvé

Le corps d’un homme âgé répondant au nom de Oumar Ould Mohamed dit Cheyker, qui avait été arrêté pour la première fois, près de Boulikessi avec ses trois enfants, le 13 décembre 2018, a été retrouvé dans le camp de Djibo, localité frontalière avec le Mali.

Selon une source qui s’est confiée à nous, le vieux en question avait été retrouvé mort hier à l’hôpital de Djibo, au Burkina Faso et il portait des traces de torture sur son corps.

Nos sources ont confirmé que le corps avait été remis à des proches en présence de la Croix-Rouge et du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. Selon les mêmes sources, ses trois enfants issus d’une mère Peule, n’ont pas encore été retrouvés.

“Les fils d’Oumar sont en danger”, a déclaré un membre de sa famille. “Il faut agir de toute urgence pour les retrouver avant qu’il ne soit trop tard. Leur seul crime est que leur mère est Peul ” signale t-il. Avant d’appeler à l’ouverture d’une enquête afin de faire la lumière sur les circonstances de son assassinat, connaître le sort de ses trois fils et découvrir l’identité véritable des auteurs de cet acte.

Oumar Ould Mohamed et ses trois enfants étaient des réfugiés du camp de Djibo au Burkina Faso. Ils se sont rendus près de Boulikessi pour une foire hebdomadaire avant d’être arrêtés le 13 décembre 2018.

Kibaru

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *