Barkhane : La Force Conjointe du G5 Sahel renforce son rôle prépondérant dans les opérations transfront

Du 27 au 29 décembre, l’état-major de la Force Conjointe du G5 Sahel (FCG5S) s’est réuni au poste de commandement de Niamey, avec des représentants des armées nationales du G5 Sahel et de la Force Barkhane, pour poursuivre son opérationnalisation.

 

Face aux menaces terroristes transfrontalières, il s’agissait de réaffirmer et de renforcer la coopération déjà très avancée entre les forces partenaires.

 

Les travaux de planification ont été présentés au commandant de la FCG5S, le général Namata, et au commandant de la Force Barkhane, le général Facon.

En présence de plusieurs responsables des opérations des armées du G5, le général Facon a souligné que toutes les conditions étaient réunies pour une coopération accrue dans tous les domaines de la lutte contre les groupes armés terroristes.

C’est ainsi un véritable partenariat de combat qui unit les soldats de la Force Conjointe, de Barkhane et des forces armées burkinabè, maliennes, mauritaniennes, nigériennes et tchadiennes.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Burkina-Faso, Mali, Mauritanie, Niger, et Tchad. Elle regroupe environ 4 500 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace.

Source : État-major des armées françaises

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *