Attentat de Bamako et Bruxelles

Le monde s’enfonce dans la démence meurtrière

Le lundi à Bamako, le mardi à Bruxelles le monde mettra du temps avant d’oublier cette tragédie. Ces deux actes terroristes viennent rappeler au monde que le terrorisme n’est plus l’apanage d’un pays d’un groupe ethnique. Le lundi soir aux environs de 19h GMT l’hôtel nord sud qui est le quartier général de l’EUTEM est attaqué par quatre individus.

fusillade attentat attaque fusillade djihadiste islamiste terroriste hotel azalai nord sud soldat militaire armee europeenne eutm

Au contrairement à ce qu’a dit France 24 c’est bien des éléments de la garde nationale qui ont organisé la riposte. Bilan un assaillant tué, un autre blessé a pu s’échapper. Immédiatement les autorités ouvrent une enquêtes 19 personnes parmi lesquels un togolais seront interpellées pour les besoins de l’enquête.

Pour le Directeur général de la police Moussa Ag Infahi qui a donné ces informations aux hommes de medias au cours d’une conférence de presse le Mardi les enquêtes évoluent rapidement. En effet selon le flic une puce a été retrouvée sur le terroriste abattu qui a été activé le 6 mars qui permettra de remonter la piste. Pour le moment a assuré Moussa Ag Infahi aucune revendication même si il ya des soupçons sur le groupe terroriste AQMI.

Avant de céder le micro aux journalistes le Directeur Général de la police a appelé la population a collaboré avec les forces de sécurité à dénoncer tout mouvement suspect. Enfin il a salué le courage des forces de sécurité qui ont fait preuve de professionnalisme.

 

La rédaction 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *