Attaque de milices dogons dans le cercle de Bankass : Des morts, des blessés et des dégâts énormes.

Dans une dépêche que nous avons publiée, il y a quelques heures, nous parlions des horreurs perpétrées dans la commune de Koulogon Peuh. Par nos sources nous avons appris que des renseignements auraient été reçus au niveau de la sécurité militaire. Entre 05 heures du matin et 09 H00 , le village de Koulogon Peul, dans le cercle de Bankass, a été attaqué par environ 100 chasseurs Dogon venus sur des motos.

Le bilan provisoire ferait état de 39 morts, tous identifiés selon nos sources. Leurs noms seraient  disponibles au gouvernorat, avec parmi les victimes, 05  personnes égorgées. Aussi, figurent le chef dudit village et 05 membres de sa famille, 18 blessés et plusieurs  personnes portées disparues.

Les assaillants auraient incendié 43 habitations et emporté du bétail, des motos, des plaques solaires, des moulins et divers objets selon des témoins. Des victimes auraient été enterrées vers 15h00 par des peulhs des villages voisins, venus à leur secours.

Plusieurs mosquées et des radios privées de la ville de MOPTI continuent de relayer les informations sur l’attaque ,entraînant la révolte au sein des populations Peulh de la région.

Des villageois notent une possibilité de manifestations de colère ou de représailles dans les jours à venir. Les autorités sont donc alertées. 2019 commence de façon ensanglantée, peut-être un coup longtemps préparé et expressément exécuté pour marquer les esprits. Les forces de sécurité, gardes, policiers et gendarmes n’ont pas arrêter de tourner dans la capitale, parfois en convoi pour parer à toute éventualité.

Mais au centre, l’horreur est à l’allure d’une hécatombe que rien ne saurait justifier. Peulhs et dogons n’ont donc pas tourné la page afin d’aider le pays dans son ardente recherche de stabilité.

Figaro mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *