Attaque contre un convoi de la Minusma: six morts et des dégâts importants

La Mission multidimensionnelle intégrée pour la stabilité au Mali (MINUSMA) a été, à nouveau, victime d’une attaque des forces du mal, dans la localité de Tarkint. Le bilan provisoire annoncé, selon les sources, est lourd : 5 soldats tombés sur le champ de l’honneur, 2 blessés et six camions brûlés.

Un convoi de la Minusma quittant Kidal pour Gao a été attaqué, hier mercredi, aux environs de 8 heures, selon des sources concordantes. Au moment où nous mettions sous presse, l’information n’était pas encore confirmée par la Mission onusienne dans notre pays.
Toutefois, selon les informations reçues, le convoi a été attaqué par des bandits armés non encore identifiés, probablement des terroristes. Le bilan provisoire était de 5 à six 6 morts, 2 blessés dont on ignore l’état et 6 rescapés, tous des civils.
Des dégâts matériels ont été également enregistrés avec 5 camions partis en fumée et 2 autres immobilisés, selon les mêmes sources. L’évacuation des victimes a été effectuée sur Gao par une mission des FAMA du poste de Tarkint.
Au cours de la cérémonie d‘hommage aux Casques bleus disparus, le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies, M. Koen Davidse ; le Commandant de la Force de la MINUSMA, le Général de division Jean-Paul Deconinck et le Général de division Ibrahim Dahirou Dembélé ont présenté leurs condoléances aux familles des disparus en les assurant de tout leur soutien.
À la même occasion, ils ont par ailleurs rappelé aux Casques bleus, au personnel civil de la MINUSMA et aux partenaires présents la nécessité de poursuivre l’action de la Mission au Mali.
Cette dernière attaque porte à 102 le nombre de Casques bleus ayant été victimes d’actes hostiles depuis leur déploiement au Mali en juillet 2013.
La MINUSMA avait perdu deux Casques bleus qui avaient trouvé la mort suite à l’attaque perpétrée contre son camp d’Aguelholk, le 5 avril 2018, au cours de laquelle 10 autres Casques bleus avaient également été gravement blessés.
Le troisième Casque bleu victime des terroristes, la semaine dernière, était le Capitaine Ibrahim SOULEY du Niger. Des hommes armés non identifiés ont ouvert le feu sur son véhicule à Gao le 6 avril dernier.
Selon le site d’information Ouest France, la Minusma a enregistré de très lourdes pertes, depuis sa création en 2013. 170 Casques bleus ont péri, dont 102 dans des attaques contre leurs bases ou leurs convois.
Cinq ans après le lancement de la Mission de maintien de la paix, dans notre pays, les groupes armés terroristes basés sur une partie de notre territoire aux frontières avec les pays voisins poursuivent leurs attaques. Ces attaques, en plus de l’armée malienne, visent les Casques bleus.
Au premier trimestre de cette année, le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) a revendiqué 65 attaques, dont 20 contre la Minusma. À la date du 7 avril dernier, précise le site d’information, les pertes de la Minusma sont les suivantes : 102 morts (attaques), 68 morts (autres causes non liées à des actes violents), 372 blessés (attaques) et 154 blessés (autres causes non liées à des actes violents).

Par Sidi DAO

info-matin

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *