ATTAQUE CONTRE LE CAMP MILITAIRE D’INDELIMAN DANS LA RÉGION DE GAO -Le bilan porté à 54 militaires et un civil tués -L’acte revendiqué par l’EIGS au nom de la ” Province de l’Afrique de l’Ouest”

Après Boulkessi, le 1er octobre dernier, où, au moins, 40 militaires ont été tués, c’est le camp de l’armée de la localité d’Indelimane, dans la région de Gao, qui a été visé, le vendredi 1er novembre dernier.

 

Le bilan fait état de 55 personnes tuées, dont 54 militaires. L’attaque a été revendiquée par l’Etat Islamique au Grand Sahara (EIGS) au nom de la  » Province d’Afrique de l’Ouest ». Avant de se retirer, les assaillants ont emporté plusieurs corps de leurs proches abattus au cours de cet assaut pour le moins surprenant.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published.