Arrestation supposée du Gal Sanogo : Un gros coup de bluff ?

Cette fois, c’est la presse en ligne qui a allumé la mèche, et lancé une énième rumeur dans les rues de Bamako… Le Gal Sanogo lui reste en lieu sûr…

general amadou haya sanogo

On y croirait presque ! Une site malien en ligne adepte du sensationnalisme, pour ne pas le citer, a lancé vendredi soir une vraie fausse rumeur, celle de l’arrestation du Gal Sanogo, par des éléments armés.

Une fois de plus, la rumeur s’est répandue comme une traînée de poudre, dans tout Bamako, avant de se voir, très vite démentie par de nombreux officiels en haut lieu de l’armée malienne. ” Ce matin, j’ai été informée d’une information semblable”, précise un membre du protocole présidentiel, mais nous n’y avons pas prêté attention”. Le Général, à vrai dire, fait l’objet de tous les fantasmes, depuis l’opération Sanya, qui a nettoyé Kati, de ses mutins les plus revanchards.

S’en est suivi une mise à l’abri, rapide et organisée du capitaine bombardé Général, pour sa sécurité personnelle, puisque cible de toutes les rancœurs. On a même pensé à exiler l’ancien putschiste à l’étranger, mais qui voudrait de ce colis encombrant ? Peut être que le capitaine Daddis ne refuserait pas une telle compagnie.

Enfin, un coup d’Etat, c’est un grosse tâche sur le CV d’un militaire. L’histoire le retiendra. En outre, la tension est perceptible à Kati, où de nombreux militaires ont disparu, d’autres assassinés, des charniers auraient même été découverts dans la ville garnison, et ce depuis le contre coup d’Etat des bérets rouges en avril 2012. Les familles de ces portés disparus demandent des comptes, toute la lumière sur ces règlements de comptes et veulent saisir l’autorité suprême de l’Etat. Comment IBK va t-il gérer ce dossier ?

“Des fantômes se lèvent, des cadavres s’agitent dans leurs fosses”, aime à répéter un vieux sage de Kati. “Il est évident que le Général a été mis à l’abri”, s’insurge un journaliste. “Ce qui est sûr, c’est que cette affaire n’en restera pas là et va finir tôt ou tard par exploser à nouveau”, lâche cet éditorialiste.

Un tour à la base et l’endroit laisse à soupçons, sur la résidence supposée du Général en ces lieux, tandis que d’autres gradés affirment qu’il s’y trouve bel et bien et n’en a pas bougé depuis son assignation là. Il faut croire, que les rumeurs enfleront davantage, quant à la présence en nos murs, de l’homme le plus recherché du Maliba.

Sanogo WANTED ?

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *