Armée malienne : Le ministre de la Défense sur le terrain de la reconstruction

Le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Soumeylou Boubèye Maïga, a effectué une visite de terrain lundi pour s’approprier l’état d’avancement des formations en phase terminale dans les différents centres de formations de Bamako et Kati.

 

 soumeylou boubeye maiga ministre defense force armee

Le ministre de la Défense et des Anciens combattants a sacrifié le 12 mai 2014 à une visite de terrain dans les différents centres de formation de Kati et Bamako. L’objectif de cette visite était de s’imprégner de l’état d’avancement des formations qui sont en phase terminale.

A Kati, la délégation ministérielle a visité, à la direction des matériels, des hydrocarbures et des transports de l’armée (DMHTA), les nouveaux matériels logistiques destinés à appuyer les troupes sur le terrain. Ils sont composés des camions de transport, de vivres et de matériels, de camions-citernes transporteurs d’eau et de carburant, d’ambulances et d’un tracteur.

Ces matériels ont été acquis sur fonds propres de l’Etat. Ces matériels logistiques, compte tenu de l’étendue du territoire, ont toute leur importance, selon le ministre Maïga. Ils permettent de marquer la présence des troupes sur le terrain et empêchent l’ennemi de s’infiltrer.

Formation en vue de 4000 nouveaux éléments

Après la DMHTA, le ministre s’est rendu dans les différents centres de formations (garde nationale, génie militaire, direction du sport militaire, Ecole de la gendarmerie nationale et le centre de formation de la Base 101) où il a pu constater par lui-même l’état d’avancement des formations.

Sur chaque site, le ministre a été édifié par des responsables des formations. Au camp de garde nationale et à la gendarmerie, le ministre de la Défense et des Anciens combattants a eu droit à des démonstrations pour l’assurer de la qualité des formations.

Ces visites ont été l’occasion pour le ministre Maïga de se rendre compte des conditions de vie et de travail dans les centres de formation.

Il a promis la rentrée d’une 2e vague de formation aussi important que le 1er, soit plus de 4000 éléments, pour maintenir la formation continue de l’armée. Il a assuré que ces formations n’ont pas impacté les tâches sur le terrain encore moins dans les différentes structures.

Ces formations se situent dans le cadre de la reconstruction de l’armée nationale et concernent tous les domaines militaires.

Youssouf Coulibaly

SOURCE: L’Indicateur du Renouveau
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *