Après le massacre de 18 civils au centre du pays Dan Na Ambassagou exige ” l’ouverture d’une enquête ” et exhorte les FAMAs à être ” plus opérationnelles “

Suite à la double attaque meurtrière, survenue le 29 et le 31 juillet,  dans les localités de Fatoma et de Sangha ayant causé la mort de près d’une vingtaine de civils,  le mouvement Dan Na Ambassagou est sorti de sa réserve  pour exiger  l’ouverture d’une enquête  afin de traquer et punir les auteurs de ces tueries.

 

Il a aussi exhorté les forces de défense et de sécurité maliennes à être  » plus opérationnelles et plus promptes  »  face aux sollicitations des populations.

Lire la suite dans l’Indépendant

Source: l’Indépendant

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *