AMADOUN KOUFA SANCTIONNÉ PAR LES NATIONS UNIES

Est-ce un message pour Bamako qui envisage de dialoguer avec les terroristes ?

Jusque-là, épargné par les sanctions onu- siennes, le chef terroriste malien de Macina, Amadou Koufa fait désormais l’objet des foudres de la communauté internationale.

 

Les Nations Unies ont pris des sanctions à l’endroit de l’homme recherché avec qui les autorités maliennes tentent de négocier la paix. Coïncidence ou logique stratégique en cette période? «Amadou Koufa a été inscrit, mardi 11 février 2020, sur la liste noire de l’Union Européenne des personnes présumées terroristes liées aux groupes Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) et Daech». Il est interdit de territoire et de transit dans toute l’Union européenne et ses avoirs gelés.

Désormais, Amadou Kouffa est inscrit sur la liste noire des Nations Unies comportant les terroristes sanctionnés au Mali. Les noms d’autres de ses compères, tels Mohamed Ousmane Ag Mohamedoun, Mohamed Ould Mataly, Mahri Sidi Amar Ben Daha, Mohamed Ben Ahmed Mahri Houka Houka et Ahmed ag Albachar…, connus pour l’ambigüité de leur positionnement à l’égard du terrorisme, et la paix, figuraient déjà sur la liste tant redoutée des sanctions émises par le Conseil de sécurité des Nations- Unies. «Le 4 février 2020, le Comité du Conseil de sécurité faisant suite aux résolutions 1267 (1999), 1989 (2011) et 2253 (2015) concernant l’EIIL (Daech), Al-Qaida et les personnes, groupes, entreprises et entités qui leur sont associés a approuvé l’inscription de l’entrée ci-dessous sur la Liste des individus et entités faisant l’objet de sanctions –gel des avoirs, interdiction de voyager et embargo sur les armes, conformément au paragraphe 1 de la résolution 2368 (2017) du Conseil de sécurité et adoptée en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies», indique le site d’information des Nations Unies. «Amadou Koufa a été inscrit, mardi 11 février 2020, sur la liste noire de l’Union Européenne des personnes présumées terroristes liées aux groupes Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) et Daech», indique un site d’information belge. Il est interdit de territoire et de transit dans toute l’Union européenne et ses avoirs gelés. Mesure rendue obligatoire avec «effet immédiat» par publication le jour même au Journal officiel. Ce afin…

RETROUVEZ L’INTÉGRALITÉ DE L’ARTICLE DANS LA PARUTION DU JEUDI 20 FÉVRIER 2020

KADOASSO I.

NOUVEL HORIZON

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *