Alençon. Tué au Mali, un hommage de ses frères d’armes

L’Alençonnais Julien Barbé est mort au combat le 5 avril. Hier, des militaires du 6e régiment du Génie d’Angers, auquel il appartenait, sont venus se recueillir sur sa tombe.

Alenconnais Julien Barbe militaire francais soldat armee serval barkhane tuerie mort hommage

Reportage

10 h 30, hier, dans le cimetière de Condé-sur-Sarthe, près d’Alençon. Les gouttes de pluie se mêlent aux larmes qui coulent sur les joues de deux militaires, debout devant la tombe du sergent Julien Barbé.

L’Alençonnais a été tué dans une embuscade après un accrochage avec des terroristes, dans l’Est du Mali, près de la frontière avec le Burkina Faso, le 5 avril.

Une vingtaine de militaires du 6e régiment du Génie, basé à Angers, ont fait le déplacement. « Ses frères d’armes voulaient se recueillir , explique Pascal Barbé, son papa. Quand Julien a été inhumé, ils étaient encore au Mali. »

Le régiment n’est rentré qu’en juin. D’autres soldats viendront se recueillir sur la tombe de Julien Barbé. « Aujourd’hui, c’étaient ceux qui le connaissaient le mieux. » À l’image du caporal-chef Gérald Smite. « J’étais déjà dans la compagnie quand il s’est engagé , raconte-t-il. O n a fait pas mal de missions tous les deux . On a grandi ensemble. L’armée, c’est une deuxième famille. Celle avec qui on passe le plus de temps.   » Il poursuit : « Quand on arrive, on est des enfants. Puis nos mentalités changent. On découvre la misère des autres. Quand on rentre au pays, on voit les choses différemment. »

L’intégralité de l’article dans l’édition Ouest-France du jeudi 14 septembre 2017, et en édition numérique.

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *