Installez la meilleure application pour regarder ORTM

Disponible sur Google Play

Affrontements communautaires à Ténenkou : MISE EN PLACE D’UN MECANISME DE GESTION PACIFIQUE DES CONFLITS

La vie reprend peu à peu son cours normal après des affrontements parfois meurtriers entre éleveurs et agriculteurs dans le cercle de Ténenkou, une localité située au cœur du Delta intérieur du fleuve Niger en 5ième région. Les derniers affrontements entre ces deux communautés, il ya deux semaines, ont fait un mort et plusieurs blessés à Séné Bambana.

peulhs eleveur Sonrai autodefense intercommunautaire tenenkou

La tension était encore vive à Sampaille. Mais aujourd’hui, l’heure est à la paix et à la réconciliation. Les communautés de Ténenkou ont enterré leurs cadavres, mais aussi les haches de guerre. Elles ont décidé d’aller désormais au dialogue communautaire pour résoudre pacifiquement leurs différends. Cet engagement a été pris devant une délégation du gouvernement et de l’Assemblée nationale qui a séjourné dans la zone le 8 et le 9 février dernier.
La délégation, conduite par le ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire Hamadou Konaté, comprenait aussi le ministre de  l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Réforme de l’Etat, Mohamed Ag Erlaf et celui de la Réconciliation nationale, Mohamed El Moctar. Les parlementaires étaient au nombre de cinq: les députés de Ténenkou Abderrahmane Niang qui est aussi le président de la Haute cours de justice et Amadou Cissé, deux députés de Macina et un député de Bankass. La délégation a rencontré les communautés à la base pour mettre en place à Ténenkou un mécanisme communautaire de solution pacifique des conflits. A l’entame des discussions, le ministre Hamadoun Konaté a fait observer une minute de silence à la mémoire du gendarme Nouhoum Touré, tué le 2 février dernier par un groupe de terroristes au niveau du  check point de Ténenkou. La réunion a décidé de doter le mécanisme pour la paix  d’une feuille de route et d’un fonds de démarrage de trois millions de francs CFA. Le mécanisme est actionné par une commission appelée commission de coordination de gestion des conflits. Composée de 19 membres, elle a pour mission de gérer pacifiquement les différends entre éleveurs et agriculteurs. L’objectif est d’éviter des affrontements parfois sanglants entre ces deux communautés.
La commission de coordination de Ténenkou est présidée par le chef de village Hamadoun Amadou Cissé. Elle est composée de personnes crédibles, capables de faire éviter toutes dissensions entre les populations. C’est en quelque sorte une police communautaire qui incite au dialogue communautaire en cas de problème au sein des populations. Elle a l’autorisation d’aller partout en mission pour promouvoir la paix, la  réconciliation et la cohésion sociale. «Le Mali est une grande famille et aucun enfant de la famille ne restera au bord de la route», a confié le ministre de la Réconciliation nationale, Mohamed El Moctar. Son collègue de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Hamadou Konaté, dira que l’objectif du gouvernement est de régler de manière pacifique les conflits entre les communautés de base et d’organiser ces dernières pour faire face ensemble à l’insécurité. Le député Abderrahmane Niang pense que le mécanisme de paix  est une solution efficace de réconciliation et de médiation entre les communautés. Les autres députés fondent beaucoup d’espoir sur ce projet de paix à Ténenkou qui a été le théâtre de plusieurs affrontements entre éleveurs et agriculteurs  ces derniers temps. Les populations du cercle ont également bien accueilli le mécanisme et disent être prêtes à exécuter toute initiative gouvernementale vivant à ramener définitivement la paix, la sécurité, le bon vivre ensemble dans leur localité. La rencontre a été clôturée par des bénédictions pour la paix et la réconciliation au Mali.
Avec un fonds de démarrage et un chronogramme de travail, la commission locale de coordination de gestion des conflits est désormais opérationnelle pour que  la paix règne définitivement dans le cercle de Ténenkou.
M. DEMBéLé
AMAP/Ténenkou

 

Source: essor

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *