Affaire des bérets rouges : Première comparution du général Sanogo, chef de l’ex-junte

BAMAKO – Le chef de l’ex-junte malien, le général Amadou Haya Sanogo, arrêté le 27 novembre dernier, a fait sa première comparution devant le juge d’instruction Yaya Karambé, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

 yaya karambe juge instruction amadou haya sanogo militaire kati

Selon un de ses avocats, Me Tiessolo Konaré, le général Sanogo, inculpé et mis sous mandat de dépôt pour complicité d’enlèvement de personnes, a fait sa déposition “dans une bonne ambiance”.

Il a ajouté que l’audition, qui a duré 3 à 4 heures, a porté sur le rôle du général dans les événements du 30 avril 2012 suite au contre-coup d’état.

De source proche du juge d’instruction, les faits ont été requalifiés “en complicité d’assassinat”.

Dans la nuit du 30 avril au 1er mai 2012, des militaires bérets rouges favorables à l’ancien président Amadou Toumani Touré, renversé auparavant le 22 mars de la même année, ont attaqué la caserne où se trouvaient le capitaine Amadou Haya Sanogo (devenu général en août 2013) et ses hommes.

A la suite de ce contre-coup d’état, des bérets rouges avaient été portés disparus. Au cours de l’enquête, des charniers ont été découverts non loin de la caserne avec les restes qui appartiendraient à des bérets rouges.

Selon l’avocat de Sanogo, l’instruction est maintenant terminée et une demande de mise en liberté provisoire va être déposée ce mercredi en faveur de son client.

SourceXinhua

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *