Affaire des 21 Bérets Rouges assassinés : Trois officiers inculpés, vendredi dernier

Trois officiers ont été écroués vendredi 14 février après avoir été inculpés de « complicité d’assassinat » dans le meurtre des bérets rouges dans la nuit du 30 avril au 1er mai 2012, au cours d’une tentative de contre coup d’État.

fosse commune decouverte charnier macabre diago coprs humains beret rouge morts deces sol terre kati

Ces incarcérations portent à quatre le nombre de militaires arrêtés en deux jours dans le cadre de la même affaire. Les trois officiers écroués vendredi sont : le Général Sidy Mahamane Touré, ancien patron de la Sécurité d’État (Se, service du renseignement), le Capitaine Amadou Konaré, un des responsables du putsch du 22 mars 2012, et le Capitaine Tahirou Mariko, ex-aide de camp du chef des putschistes Amadou Haya Sanogo. Tous trois ont été écroués après avoir été inculpés de « complicité d’assassinat » dans l’affaire dite des « Bérets rouges » dont 21 corps ont été retrouvés le 4 décembre 2013 dans une fosse commune dans la localité de Diago, près de Kati.

 

 

Le jeudi 13 février, le Général Yamoussa Camara, chef d’état-major de l’actuel président malien Ibrahim Boubacar Keïta, a été inculpé et écroué pour son implication présumée dans le meurtre de Bérets rouges. « Le fait qui lui est reproché est la complicité d’assassinat », a précisé dans un communiqué le porte-parole du Gouvernement, le ministre Mahamane Baby.

 

 

Le Général Yamoussa Camara, un ex-Ministre de la Défense, et le Capitaine Amadou Konaré furent des proches d’Amadou Haya Sanogo, Capitaine promu Général et meneur des militaires ayant renversé le président Amadou Toumani Touré le 22 mars 2012. Le Général Sanogo et plusieurs de ses proches ont été arrêtés et inculpés en novembre 2013 dans la même affaire.

Demba KONTÉ

 

SOURCE: Nouvel Horizon

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *