Accord d’ Alger : l’ONU “ne peut pas attendre indéfiniment le paraphe du document par le groupe armé CMA (chef de la MINUSMA)

Le chef de la Mission de l’ Onu au Mali (MINUSMA), Mongi Hamdi, a déclaré à la presse que son organisation “ne peut pas attendre indéfiniment” le paraphe de l’accord de paix d’ Alger par la Coordination des mouvements de l’ Azawad (CMA).

Pour le paraphe du document par la CMA, “on ne peut pas donner de délai, mais on ne peut pas attendre indéfiniment”, a affirmé lundi à sa sortie d’ audience avec le Premier ministre malien Modibo Keïta.

Mongi Hamdi Représentant onu nations unies chef minusma misma

La CMA avait demandé un délai pour consulter sa base, mais avait refusé suite à ces consultations de parapher en l’état l’accord d’ Alger qui a déjà été signé depuis le 1er mars par le gouvernement malien et une partie des groupés armés. La CMA estime que ses revendications d’ autonomie ou d’ indépendance n’ont pas été prises en compte dans l’accord.

M.Hamdi a estimé devant la presse “qu’ il n’ y a pas d’ autre alternative (pour la CMA) que de s’ engager dans cet accord”.

“On continue de travailler (pour) convaincre nos frères de la CMA pour qu’ ils s’ inscrivent dans la logique de paix, dans la logique de l’ accord qui a été paraphé”, a-t-il indiqué.

Cet accord, a-t-il ajouté, “répond à beaucoup de revendications des uns et des autres. Comme tout le monde le sait, cet accord est le résultat d’ une solution de compromis et toute solution de compromis ne peut être parfaite”.

Toutefois, a-t-il conclu, “l’accord pourrait être utilisé comme une base pour la mise en place d’ une paix durable, crédible et juste pour tous les Maliens et toutes les Maliennes, pour tout le monde”. Fin

Agence de presse Xinhua

Source: Xinhua

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.