33ème session du Comité Interparlementaire de l’UEMOA : La sortie de crise malienne s’invite dans les débats

Le Comité interparlementaire de l’UEMOA (CIP) de l’Union économique et monétaire ouest-africaine tient, du 23 mars au 6 avril 2014 à Bamako au Mali, sa 33ème session ordinaire. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée le lundi 24 mars 2014 au Grand Hôtel de Bamako.

 marche culturel structure dynamique developpemet uemoa

 

Elle était co-présidée par les Honorables Présidents de l’Assemblée Nationale du Mali, Issaka Sidibé et Victor Dangnon, Président du CIP-UEMOA, qui étaient accompagnés du représentant de la Commission de l’UEMOA, notre compatriote Moctar Ouane, des membres de la CIP et des parlementaires participant à la session.

 

L’ouverture de cette 33ème session ordinaire du Comite Interparlementaire intervient deux mois après la mémorable session extraordinaire qui s’est tenue à Cotonou. Session au cours de laquelle les députés parlementaires de l’UEMOA ont élu un nouveau Président, en la personne de l’Honorable Victor Dangnon.

 

Dans son adresse aux parlementaires de l’UEMOA, il a rappelé les avancées du Mali dans le concert des nations en ces termes: «je suis particulièrement ému de retrouver un Mali sur la rampe du progrès, conquérant, fier et résolument tourné vers la réconciliation de toutes ses filles et de tous ses fils».

 

Avant d’ajouter que cet élan d’orgueil rétabli, est l’œuvre du Président Ibrahim Boubacar Kéita. Pour lui en si peu de temps, il a imprimé à la gouvernance politique et économique du Mali Ie rythme et la rigueur. Lors de la cérémonie inaugurale de la session, le Président de l’Assemblée Nationale du Mali, l’Honorable Issaka Sidibé, a assuré du soutien et de la disponibilité de son institution à œuvrer, de concert avec le CIP, au raffermissement des relations de fraternité qui lient l’Assemblée nationale du Mali et Comité Interparlementaire de l’UEMOA.

 

«Il faut noter que cette session se tient à un moment où Ie Mali sort d’un conflit armé et a courageusement mis en place des institutions démocratiques. Dans chacune de ces étapes, de cette page politique tumultueuse, Ie Comité Interparlementaire de l’UEMOA a été de tout cœur avec Ie peuple malien et lui a manifesté la solidarité des populations de la sous-région.

 

II en est sorti un engagement des députés du Mali à inscrire leurs actions dans Ie cadre d’une cohésion exemplaire, avec Ie soutien ferme et I’engagement des députés de la sous-region à être à leurs côtés dans leur combat pour la défense de I’intégrité du territoire national et des valeurs démocratiques» a-t-il précisé.

 

«La paix, dit-on, ce n’est Ie silence des armes. C’est pourquoi Ie CIP demeure engagé, aux côtes du peuple malien, dans le combat du dialogue pour une meilleure cohabitation de ce peuple traditionnellement pacifique» a renchéri l’Honorable Victor Dangnon.

 

Cette session permettre d’entendre I’exposé du Président de la Commission sur Ie fonctionnement et I’évolution de l’Union. Cet exercice, qui consiste à informer les députés de l’évolution des grands chantiers, constituera un moment fort. Dans l’agenda, il est aussi prévu une communication sur l’Accord de Partenariat Economique entre la Région Afrique et I’Union européenne, dont les négociations, à chaque étape, ont été portées à la connaissance des députés, dans une démarche inclusive et de partage de I’information.

 

La session sera, en outre, consacrée au traditionnel renouvellement des instances du CIP. Elle aura à discuter des activités menées I’année dernière et entendra les comptes rendus de groupes de travail. L’autre temps fort sera consacré aux perspectives de mise en place du Parlement de I’UEMOA.

 

Amadou Camara

SOURCE: 22 Septembre

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *