15 djihadistes tués près de la frontière entre le Niger et le Mali

Une quinzaine de présumés djihadistes ont été tués près de la frontière entre le Niger et le Mali par une force opérationnelle franco-nigérienne, a annoncé le haut commandement militaire français.

«Dans la nuit du 27 décembre (…), un raid aérien monté par des combattants et des hélicoptères d’attaque Tigre ont frappé» des djihadistes rassemblés près de Tongo Tongo, dans le sud-ouest du Niger, a annoncé le haut commandement dans un tweet dans la nuit de samedi à dimanche.

Tongo Tongo a été le théâtre d’une embuscade le 4 octobre 2017, au cours de laquelle desdjihadistes ont tué cinq soldats nigériens et quatre soldats des forces spéciales américaines.

Des soldats nigériens et français, appuyés par des hélicoptères, ont pris le contrôle de plusieurs positions clés dans la région avant d’effectuer un balayage de 48heures.

Dans l’ensemble, environ 15 djihadistes ont été «mis hors de nuire», terme généralement utilisé par les militaires pour dire qu’ils ont été tués.

Lors du nettoyage, « une vingtaine de motos ont été récupérées, ainsi que 26 armes, y compris des mitraillettes et des munitions », a annoncé le haut commandement.

La ministre française de la Défense, Florence Parly, a qualifié l’opération dans un tweet d’ »exemple d’une opération conjointe réussie dans l’ouest du Niger ».

« Le renforcement des armées du G5 Sahel se poursuit », a-t-elle ajouté,évoquant la force régionale composée de troupes nigériennes, maliennes,tchadiennes, burkinabè et mauritaniennes mises en place pour combattre les djihadistes.

 

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *