Pandémie du Coronavirus : l’Appel citoyen du PDG de West Wind SA, Mohamed KAGNASSY

Depuis plusieurs semaines, le monde fait face à la pandémie du Coronavirus et ses nombreuses conséquences sur notre vie quotidienne à travers le confinement et autres mesures visant à contenir la progression de cette maladie. Cette situation exceptionnelle à laquelle nous faisons face nous incite à revoir notre façon d’agir.

 

C’est fort de ce constat que Mohamed KAGNASSY, expert en développement rural, PDG de West Wind SA, exhorte ses compatriotes, voire tous les africains, au raffermissement des liens de solidarité et d’assistance mutuelle. Il invité chacun de nous à resserrer les liens les plus solides avec les personnes les plus fragiles.

Maintenir cet élan de solidarité, nous aidera, selon lui, à passer cette épreuve et à vivre à l’abri de l’angoisse et de la tristesse. Il a salué et encouragé toutes les personnes engagées sur le front de la bataille, notamment les médecins, les infirmiers, les autorités sanitaires du continent pour leur engagement à contenir cette maladie.  «La victoire passera par le respect des consignes et des mesures adoptées par les autorités du continent. Ensemble, nous vaincrons» a-t-il déclaré.

Bien que la propagation du virus en Afrique soit encore plus lente qu’en Asie ou en Europe, plus d’une trentaine de pays africains ont cependant fait état au total de plus de 600 cas de contaminations.

Au 20 mars, plus de 245 000 cas cumulés sont confirmés dans le monde, dont environ 88 000 guéris et 10 000 décédés.

Au moins 178 pays et territoires sont touchés par cette crise sanitaire mondiale, avec des foyers majeurs en Chine, en Italie, en Iran, en Espagne, en Allemagne, aux États-Unis et en France. L’OMS déclare le 13 mars que « l’Europe est actuellement à l’épicentre de la COVID-19».

En clair pour ce qui concerne l’Afrique, Mohamed Kagnassy estime que nous ne devons pas céder à la panique. Loin s’en faut. «Respectons les mesures sanitaires et sécuritaires prônées par les autorités pour faire face à cette maladie » insiste-t-il.

Abdoulaye OUATTARA

Afrikinfos-Mali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *