MAMADOU BAH KONÉ : LA RAISON DE MON ÉTAT; MA BÊTISE (i)

L’idéal échappé, le désordre s’est installé progressivement

Une bonne dose de culture politique et du civisme nourrissent toute démocratie et l’entendement en est l’un des vecteurs majeurs. […] Le Mali est une terre infertile en politique consciente et en civisme responsable. La démocratie y marchera très difficilement par manque d’approbation d’un idéal à suivre de l’ensemble des acteurs qui composent la nation. […]

 

Certaines contradictions majeurs sont faites pour retenir le pays dans l’impasse tant sur les mécanismes de gestions que sur le plan institutionnel. Par ailleurs, dans un pays où les citoyens et preneurs de décisions (majoritairement) sont animés d’esprits de vengeances, où les discours reflètent très peu de contenus idéologiques, les aversions avec agressivité s’affichent.[…] L’ignorance conjuguée à l’indifférence en sont également des virus qui ont conduit la vie politique et la construction nationale vers l’échec que nous décrions tous. […] Nous sommes des ignorants en politique et des spécialistes en amalgames et approximations. C’est ainsi que notre démocratie n’a eu que des tâtonnements pendant les trois décennies; cest à dire, très peu de dynamismes ont été mis sur la culture politique et le civisme qui constituent des facteurs importants pour éduquer ou encadrer les citoyens vers un idéal de transformations massives et profondes : l’ordre moral et social. Aujourd’hui encore, la décadence continue son chemin. Soit on s’en réjouie ou tout simplement on en est inconscient. Ce qui est évident, toute démocratie saine fonctionne avec le civisme et une bonne connaissance de culture politique.

Enfin, demandez aux Maliens ce qu’ils peuvent faire pour leur peuple, ils vous citeront ce que le pays doit faire pour eux.

Le paradoxe est toujours entre la question et la réponse. N’est-ce pas une conception très peu orthodoxe de l’exercice démocratique et citoyen ? (Extrait de du journal de voyage : La raison de mon état; ma bêtise, 2017) Tâchons d’y penser !

MBK Enseignant du supérieur, consultant en coopération internationale et conferencier

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *