Humanitaire : Le parti JAMA au chevet des enfants en situation difficile de la commune IV

Dans le cadre de ses visites avec les populations et les couches sociales défavorisées, la secrétaire générale du parti JAMA, Mme Fatoumata Ouattara dite Poupée a rendu, le Vendredi 8 mars 2016, une visite de courtoisie aux enfants déficients intellectuels de l’AMALDEME. Objectif : s’enquérir des problèmes et des difficultés auxquels le centre et les enfants sont confrontés.

Déficience malade mentale intellectuelle amaldème

Depuis plus d’un mois, le Parti JAMA est sur le terrain pour sensibiliser les Imams, les chefs et notables des quartiers  afin d’inviter les jeunes à une prise de conscience face aux dangers actuels qui menacent notre société. Il s’agit du terrorisme, l’alcool et la drogue qui prennent de plus en plus de l’ampleur dans notre pays.

La secrétaire générale du parti en commune IV du District de Bamako, Mme Fatoumata Ouattara dite poupée, a, au nom du président du parti, Jean Marie Sangaré, rendu  une visite aux  enfants déficients intellectuels de l’AMALDEME pour s’enquérir de leurs conditions de vie.

Elle a vu les enfants et a rencontré le personnel du service dans les spécialités comme l’Ergo Thérapie(les enfants qui ont des problèmes à saisir les objets, à se tenir correctement  et même à marcher), le bloc de l’orthophonie et de la psychologie et les d’autres éducations spécialisées. Lors de ses échanges, la secrétaire générale du parti JAMA a indiqué au personnel de l’AMALDEME que cette visite est une recommandation forte du président de son parti.

Selon Mme Ouattara, le président du parti JAMA, Jean Marie Sangaré leur a recommandé de ne pas s’asseoir en ces moments difficiles que le pays traverse. Aux visiteurs, le directeur exécutif par intérim de l’école, Soungalo Traoré, a expliqué l’organisation administrative et la gestion de l’école. Selon lui, un centre léger existe à Baguineda et les unités légères sont dans les régions. Chaque structure à sa direction, a-t-il indiqué.

Selon lui, il y a deux systèmes d’écoles dans ce centre car les enfants qui arrivent sont aussitôt prises en service par une équipe pluridisciplinaire qui travaille ensemble pour diagnostiquer le problème spécifique de l’enfant. Selon le directeur Traoré, il y a un système d’internat et de transport. Aujourd’hui, l’AMALDEME est presque à l’abandon. L

es aides que le centre recevait  venaient d’associations, d’ONG et d’institutions étrangères qui se font aujourd’hui rares, d’où les larmes de  Mme Théra Oumou Touré, administratrice sociale du centre. Très touchée  et très émue, Mme Fatoumata Ouattara dite Poupée s’est engagée a relaté fidèlement au président du parti ce qu’elle a vu pendant cette prise de contact. En tant que mère de famille, elle a donné l’assurance de s’impliquer personnellement pour faire de son mieux afin de redonner le sourire à  ses enfants. La secrétaire générale du parti JAMA en commune IV a fait des cadeaux à ces enfants déficients intellectuels

Fakara Faïnké

Source: Lerepublicainmali

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *