Diré : Les réalisations de taille de Kourou Cissé

La santé, l’éducation, la propreté, l’accès à l’eau potable pour tous, l’économie, l’énergie, l’émancipation sociale aux problématiques du quotidien, autant de domaines dans lequel il s’est engagé en apportant indéfectiblement sa pierre constructive. Ousmane Cissé dit Kourou, puisque c’est de lui qu’il s’agit, demeure incontestablement une figure emblématique aux yeux des communautés du cercle de Diré de par son investissement, de plus d’une décennie, à travers une panoplie de réalisations.

« Depuis près de dix ans, je contribue activement à la vie communautaire de mon village natal, et participe notamment au bon fonctionnement de plusieurs associations à but non lucratif. Cet engagement est né d’une volonté de participer vivement au service de mon pays mais tout particulièrement de mon cercle, Diré, Région de Tombouctou. Il est de notre devoir de défendre les droits fondamentaux des populations, et aussi d’être cette oreille attentive à leurs préoccupations », a indiqué Ousmane Cissé dit Kourou dans un entretien qu’il nous accorda.

Soulagement des populations rurales accès à l’eau potable

L’accès à l’eau potable demeure une contrainte pour les populations de plusieurs communes rurales du cercle de Diré. Les puits d’approvisionnement sont presqu’inexistant ou dans un état délabré contraignant les habitants à la corvée d’eau surtout pendant la décrue. Conscient de cela, M. Kourou Cissé s’est engagé, depuis 2015, d’alléger les peines de ses compatriotes en zone rurale à travers son programme « eau pour tous ».

« Le programme Eau pour tous est un programme d’aide de M. Ousmane Cissé dit Kourou. Il vise à faciliter l’accès à l’eau potable aux populations rurales dans le but de soulager leurs difficultés d’accès à une source d’eau. Ce programme s’inscrit dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des populations car l’eau est source de vie (selon le donateur, l’eau ne doit pas être un luxe pour personne). Ce sont les zones rurales qui sont beaucoup confrontées à des problèmes d’eau, vu la position géographique de leur localité liée à leurs activités », a affirmé M. Almodjine Djitteye, représentant du donateur.

Dans ce volet, les villages de Koiggour, Moyehondou ont bénéficié, chacun, de la réalisation d’un puits en ciment en 2015. En 2017, il en fut de même au village de Hogokoira ; avec la réhabilitation de quatre (4) puits à Bougoubery. D’avril 2019 à ce jour, la fraction de Tilémédesse, le campement d’éleveurs de Kardji et le village Bangadirya-Ouloum respectivement dans les communes rurales de Dangha et Sareyamou, cercle de Diré (région de Tombouctou) ont désormais accès à l’eau potable à travers des puits à grand diamètre. De quoi donner un véritable ouf de soulagement aux bénéficiaires. Le représentant du donateur, M. Almodjine Djitteye se dit très ému de voir la corvée des populations restreinte. « Les bénéficiaires ont accueilli le programme à bras ouverts et saluent la clairvoyance du donateur qui, malgré la distance, pense aux populations des zones défavorisées », a-t-il souligné le sourire aux lèvres. Il a rassuré que d’autres projets sont en cours.

D’autres actions d’envergures…

Dans le cercle de Diré, M. Ousmane Cissé dit Kourou a fait de la santé, l’éducation, la propreté, l’accès à l’eau potable pour tous, l’économie, l’énergie, l’émancipation sociale aux problématiques du quotidien, ses priorités. Ses réalisations sont sans équivoques, selon des sources locales.

D’octobre 2000 à nos jours, dons de fournitures scolaires à Ecole Primaire de Bougoubery. En 2013–2014 : don de 300 sacs vides aux bozos de Nora pour contrer l’avancée de l’eau sur les habitations ; don d’une décortiqueuse à l’Association des Femmes Peulhs d’Alkayabé à Diré. Organisation des compétitions sportives entre les écoles primaires de Diré en offrant des prix d’honneur au gagnant de 2002 à nos jours.

« En 2015, j’ai regroupé mes amis d’enfance pour créer l’Association « ADED » à laquelle j’ai fait un don d’une batteuse de riz et de deux charrettes d’ânes à Diré. En 2016, remise de jeu de maillot aux jeunes de Bougoubery. De cette année à nos jours : à Bougoubery dans mon village paternel, j’ai offert une motopompe d’une capacité de 50 hectares pour 200 familles (1/4 par famille) ; aide financière de 400 000 FCFA à un groupe d’artiste de Diré pour l’achat de matériels musicaux ; remise de jeux de maillot aux jeunes de Taiba, Bougoubery, Alganima et Haibongo ; Offre des cours de rattrapage aux élèves dans les communes de Haibongo, Sareyamou et Kirchamba. Courant 2017 : Curage du Grand canal de Diré et des alentours du grand marché de Diré à cause des dégâts environnementaux ; en décembre : assistance médicale pour 4 personnes blessées par balle lors d’une confrontation entre les jeunes et les forces de l’ordre de Diré ; soutien moral et financier aux malades de l’hôpital Secondaire de Diré ; offre des cours de rattrapage aux élèves dans les communes de Haibongo, Garbakoira, Dangha, Bourem Sidy Amar et Kirchamba ; Subvention d’une communauté du village de Moyehondou en engrais. En 2018 : participation financière à la CYNACODEM pour les travaux du grand marché ; aide à la population de Hamdallaye suite d’une inondation ; remise d’une batterie à la radio locale de Sareyamou », a énuméré M. Cissé rassurant qu’il n’entend pas ménager aucun effort pour d’autres perspectives.

Ce qu’il faut savoir sur Kourou

Natif de Diré, dans la région de Tombouctou, Ousmane Cissé dit Kourou est détenteur de trois diplômes supérieurs : Maîtrise en gestion d’entreprise (ENA-Bamako), Master of Business Administration (MBA) en Finances ESG de Bamako, MBA en Audit et Expertise Comptable ESG de Paris. M. Cissé évolue, depuis plusieurs années, dans le privé principalement dans le secteur minier où il occupait différents postes : comptable, chef trésorier, auditeur, chef comptable, contrôleur Financier et directeur administratif et financier au Mali et dans la sous-région ouest africaine. Leader politique engagé, M. Cissé n’entend ménager aucun effort pour le développement global, harmonieux et durable de son cercle, sa région et sa patrie.

Par A. M. Bangou et Abdoulaye Dagamaïssa

Source: Icimali
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *