Amour pour le Mali : Et si tous les Maliens s’inspirent du patriotisme, de l’unité et de la cohésion des Aiglons à la CAN U20 de 2019 ET de la dynamique induite ?

Lettre ouverte en ligne adressée au Président du Mali, au Premier Ministre, au Président de l’assemblée nationale du Mali, au Haut Représentant du Président de la République pour la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali, au CSA, au Ministère de la jeunesse et de la construction citoyenne, au Ministre de cohésion sociale, de la paix et de la réconciliation nationale, au Ministre de l’administration territoriale et da la décentralisation, au Ministre de la défense, au Ministre de la sécurité et de la protection civile, au CNCA, au CONOR, au Manager des Aigles, aux partis politiques, aux groupes armés et d’autodéfense, aux régions incluant le district de Bamako et aux communes du Mali, aux notabilités de Bamako, du Mali et aux religieux du Mali, à tous les Maliens, à tous les Partenaires (ONU/MINUSMA, BARKHANE, OIF, …), au G5 Sahel et aux médias.

Félicitations aux Aiglons du Mali pour leur victoire mémorable sur le Sénégal à la finale de la vingt-unième édition de la CAN U20 qui a eu lieu à Niamey, au Niger, au stade Seyni Kountché, le 17 février 2019.

Il convient de féliciter aussi les Sénégalais auxquels la chance n’a pas souri aux tirs aux buts. Pendant le match, leur équipe a tout tenté avec plusieurs tentatives de débordement de leurs ailiers mais la cohésion et l’engagement collectif des Aiglons ne leur ont laissés que peu de chance.

Le score final est trois (3) pour le Mali et deux (2) pour le Sénégal aux tirs au but après le temps réglementaire à l’issu duquel  les équipes étaient à égalité un (1) à un (1). 

Le Niger par son hospitalité, son accueil  et  ses forces de l’ordre et les services d’ordre liés aux deux équipes ont contribué très positivement à la réussite de cette finale qui s’est passée sans incident.

J’ai suivi cette finale de la CAN U20 édition 2019 de bout en bout.  Les images ci-dessus en donnent une illustration.

Elle était exaltante avec une ambiance bon enfant. 

Elle a donné l’occasion aux Maliens et à leurs sympathisants de partager des moments de bonheur, de vivre ensemble, de cohésion et d’unité autour du Mali. 

Peut-on s’en inspirer, en ces temps difficile pour le football Malien et pour toute la nation, pour créer une dynamique autour du Mali afin que le vivre ensemble, la cohésion nationale, la sécurité, le développement et l’unité soient la préoccupation de Tous ? 

Guidé par cette préoccupation et afin de décrisper la situation politique et lancer un dialogue national inclusif entre tous les acteurs suite à la crise post-électorale au Mali, j’avais organisé des rencontres avec les religieux, les notabilités de Bamako et du Mali, et des membres de la société civile, pour constituer une délégation dont le rôle était d’assurer la médiation entre IBK et Soumaïla Cissé.

J’avais informé le Ministre de la réconciliation nationale, de la paix et de la cohésion sociale des démarches que j’effectuais pour constituer cette délégation devant assurer cette médiation.

Cette délégation était conduite par le cardinal Zerbo, le Chérif Ousmane Haïdara et le Patriarche Niaré. Elle a rencontré Soumaïla Cissé le 05 décembre 2018 et IBK plus tard.

Ce dernier (IBK) a appelé, au téléphone, Soumaïla Cissé, le 14 février 2019, jour symbolique de la Saint-Valentin : idéal pour exprimer l’amour pour le Mali.

Aidés par notre patriotisme et notre amour pour le Mali, après cette médiation qui a réussi, qu’elle en soit félicitée, malgré la lenteur de l’apparition des résultats auxquels elle a contribués ou qui en sont issus, convergeons, tous ensemble, pour sauver le Mali à travers un dialogue national inclusif entre toutes les forces vives et en faire un havre de paix et de sécurité où il fera bon vivre.

Impressionnante audience et Ambiance de fête

Des milliers, voire millions, de spectateurs dont une foule impressionnante de Maliens ont suivi cette finale de la CAN U20 édition 2019.

La jeunesse était amplement représentée surtout celle de GAO dont plusieurs responsables et membres des groupes des jeunes étaient présents, cas de Vieux Jippo (Directeur de la jeunesse) et de Moussa Issifi (groupe des jeunes Patrouilleurs).

Qu’elle soit félicitée pour ce faire et pour son implication qui a contribué à l’ambiance de fête, à la conduite exemplaire et au fair-play  qui ont caractérisés cette finale.

Les supporteurs du Mali étaient en très grand nombre dans la tribune non couverte. Malgré le fait que des  membres du comité d’organisation et des jeunes de Gao m’ont demandé d’aller dans la tribune VIP, j’ai préféré rester auprès des supporteurs du Mali pour contribuer et  « sentir » cette ambiance bon enfant. 

En plus de moi, parmi les milliers de Maliens qui ont suivi cette finale au stade Seyni Kountché de Niamey (Niger)  figuraient des éléments travaillant à la MINUSMA dont Abdoulaye Sofara (Minusma à Gao) qui a réalisé les photos intégrées dans cette contribution. Qu’il en soit remercié.

Sortie du stade Seyni Kounché après le match

L’impressionnante foule des supporteurs Maliens, étant compacte et soudée par la fraternité, le patriotisme, le bonheur et la joie, a pu descendre les dernières marches des escaliers qui mènent à la sortie du stade sans incident même si quelques personnes ont titubé du fait de l’effet entonnoir faisant passer d’un endroit étroit (les escaliers) à un endroit plus large (la sortie).

Dehors, malgré la défaite du Sénégal, la plupart de leurs supporteurs et ceux du Mali se sont félicités : le fair-play de part et d’autre s’est ajouté à la joie des Maliens et de leurs sympathisants pour un après-match joyeux.

A partir de toutes les sorties, la foule très nombreuse, réunissant les supporteurs et sympathisants de deux équipes, a quitté le stade scandant des chansons et des cris où on entendait vive le Mali, vive les Aiglons.

Dans les cars Sonef et Nour qui ont transporté les supporteurs Maliens à leurs lieux de résidence, on entendait les mêmes chansons et cris, le bonheur était partagé.

Conclusion

Inspirons-nous de la victoire des Aiglons à la CAN U20 ET des résultats de la médiation entre IBK et Soumaîla Cissé pour  impulser la dynamique autour du Mali et pour renforcer la cohésion et l’unité du Mali.

Concernant la finale de la CAN U20, ce n’est pas que le score qui est important mais la dynamique et l’engagement collectif suscités mais aussi la cohésion et l’unité autour du Mali.

IBK a saisi la portée de cette victoire à travers son message adressé aux Aiglons et à la nation en les félicitant et en promettant le renforcement de leur formation et leur accompagnement pour le mondial.

Engageons-nous tous/toutes pour le Mali et pour le bonheur des Maliens/Maliennes.

Une lueur d’espoir à travers une contribution patriotique, comme celle des Aiglons ou de la médiation entre IBK et Soumaïla Cissé, peut faire jaillir le bonheur partout au Mali, impliquons-nous.

Ayant honoré le Mali, il serait judicieux d’honorer ces Aiglons et leur coach sans oublier les membres de cette  médiation entre IBK et Soumaïla Cissé.

Que Dieu renforce l’amour de tous les Maliens pour le Mali, apporte l’indispensable concorde nationale au Mali et fait converger tous les Maliens, dans un Mali Un et Indivisible, pour la sécurité et le développement durable, résilient et inclusif du Mali.

AMINE.

Contact

Dr Anasser Ag Rhissa

Expert TIC, Gouvernance et Sécurité

E-mail : Anasser.Ag-Rhissa@orange.fr

TEL (00223) 78 73 14 61

Malijet

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *