HONORABLE HADY NIAGADOU FACE A LA PRESSE « Le ministre Bathily agit dans la méchanceté »

L’honorable Hady Niangadou a animé une conférence de presse le mercredi 14 juin à la Maison de la presse. Son parti politique, la réforme constitutionnelle, l’élection présidentielle de 2018 et les actions posées par l’a ctuel ministre de l’urbanisme étaient les principaux centres d’intérêt de la rencontre animée par l’élu de la Commune II du distyrict.

hady niangado codem

L’honorable Hady Yangadou, 2e vice président de l’Assemblée nationale, lors de cette conférence, n’a apparemment fait aucun cadeau à l’actuel ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme Mohamed Aly Bathily. Le député de la CODEM s’en est pris au ministre Bathily notamment sur la gestion des lots du quartier de Solomanibougou et certains lots de la zone dite ‘’aéroportuaire’’. Une gestion que Hady Niangadou juge plutôt ‘’désastreuse, calamiteuse’’ et même ‘’illégale’’.
Selon l’honorable, le ministre Mohamed Aly Bathily a toujours agi dans la méchanceté dans la gestion des dossiers.
Comme pour se justifier, Honorable a démenti les accusations portées par le ministre à un moment en son encontre dans une affaire de lot proche de la zone aéroportuaire. Très remonté contre le ministre de l’Habitat et de l’Uranisme, l’honorable Hady Niangadou a ténu des propos très sévères à l’encontre de monsieur Bathily : « Pour moi, ce monsieur ne mérite pas d’être ministre au Mali, car, il n’a aucune dignité respectable et ne respecte aucune dignité de ce pays, car c’est un démon », a dit le député de la Commune II.
Par ailleurs, l’honorable a soutenu le projet de révision constitutionnelle lors de ce point de presse, qui selon lui, doit passer dans des bonnes conditions. Il trouve que ce projet de reforme constitutionnelle est bien inclus dans l’accord d’Alger. Selon l’honorable, cette nouvelle Constitution prévoit la nomination des sénateurs à la place des collectivités territoriales : « C’est le seul moyen pour certaines grandes personnalités comme les chefs coutumiers et d’autres d’apporter leur pierre à l’édifice national et de permettre le dialogue national inclusif dans le processus de paix au Mali » a expliqué honorable Niangadou.
Le député de CODEM, a expliqué que son parti va soutenir IBK, en cas de candidature de ce dernier à l’élection présidentielle de 2018, même si pour l’instant, aucune décision officielle n’a été prise.
Oumou Traoré
Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *