Communiqué de démenti du MSA suite au communiqué numéro 004/2018/CC-CD-CMA du 01 mars 2018

Le Mouvement pour le Salut de l’Azawad (MSA) porte à la connaissance de l’opinion publique nationale et internationale, qu’il a appris par voie de communiqué numéro 004/2018/CC-CD-CMA du  01 mars 2018, signé de Ilad AG Mohamed de la CMA qu’un soit disant poste de ladite organisation a été attaqué à Talataye.

Devant sa consternation le MSA, fait remarquer son étonnement et sa surprise lorsqu’une partie à l’accord d’Alger en l’occurrence la CMA reconnait à la face du monde un crime commis par des criminels à son nom.

Face à ce mensonge le MSA se doit d’apporter un démenti formel.

En effet Alhader Ag Aguidid de retour d’une mission à la frontière du Niger s’est rendu dans sa famille à Talataye en compagnie de Sidiham Ag Almaka un autre officier du MSA.

Pendant que les intéressés prenaient leurs provisions dans des boutiques de la place, des criminels venus du nord de la commune de Talataye opérant sous le fanion du Haut conseil pour l’unité de l’Azawad l’ont froidement abattu et son compagnon n’a dû son salut qu’au faite qu’il n’était pas avec Alhader Ag Aguidid  ce qu’il lui a permis de fuir.

Le MSA dément l’existence de tout poste de quelques mouvements que ce soit au marché de Talataye y compris le MSA.

Le MSA informe l’opinion publique nationale et internationale que l’attaque du village d’Inwelane le vendredi 02 février 2018 au cours de laquelle meurtres de civils, saccages de biens matériels mobiliers et immobiliers, calcination du coran et des livres religieux, était dirigé par un bandit se réclamant du HCUA mouvement membre de la CMA.

Le Mouvement pour le Salut de l’Azawad condamne avec la dernière rigueur ce crime crapuleux tout comme il condamne vigoureusement un mensonge d’une partie signataire de l’accord d’Alger motivé par le souci de l’amalgame pour faire croire qu’il existe un poste de la CMA à Talataye.

Le MSA rappelle qu’aucune barbarie ne viendra à bout de sa détermination dans la lutte pour la paix et la cohésion sociale.

Le MSA appelle la MINUSMA à travers ses organes compétents en la matière à situer toutes les responsabilités.

 

Le chargé de la communication

 

Mohamed Ag Albachar

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *