Nécrologie : Le Directeur Général de l’Agence pour la Promotion de l’Emploi des Jeunes (APEJ), Aly Kébé n’est plus !

Page Noir Tout âme goûtera la mort.
Le DG de L’APEJ n’est plus
Le décès est survenu ce soir suite à une crise cardiaque ici à Bamako. Paix à son âme.

Né en 1961 à Konna dans la région de Mopti, M.Aly Kébé a effectué son cursus scolaire à Gourma Rharous et Ténenkou avant de décrocher un Bac technique en économie au lycée technique de Bamako en 1983, puis une maitrise en économétrie à l’Ecole nationale d’administration (ENA).


Sur le plan professionnel, M. Kébé a servi comme chargé des statistiques à la Direction administrative et financière de l’entreprise Sud Sahara travaux à Bamako en 1990 et 1992 avant d’être retenu comme assistant de recherche entre 1993 et 1995 au Projet des systèmes d’agriculture de Djenné de l’ONG « Amrad ». Il fut ensuite formateur durant une dizaine d’années au Programme d’appui aux initiatives locales (Pails) de l’ONG Guamina à Sikasso avant d’intégrer l’APEJ en mai 2004 en qualité de coordonnateur régional à Sikasso. En février 2008, il est appelé à servir à la direction générale de l’APEJ en qualité de chef du département prospection, promotion et évaluation (DPPE).
Nommé ensuite chef du département administration et finances en avril 2010, il est réaffecté à nouveau à Sikasso en fin 2011 comme coordonnateur régional pour la seconde fois.  http://malijet.co/societe/direction-generale-de-lapej-mahamadou-fofana-passe-le-temoin-a-aly-kebe En août 2013, il est rappelé à Bamako à son ancien poste de chef du département administration et finances avant de servir comme expert à l’unité de planification et de suivi-évaluation puis à nouveau chef du département administration et finances à partir de juin 2017.
Dans le cadre de sa spécialisation professionnelle, il a bénéficié de plusieurs formations modulaires : techniques d’élaboration et d’évaluation du Programme de travail annuel (PTA) ; management et planification des projets dans le cadre du projet « Libre circulation et migration en Afrique de l’Ouest ; l’approche Gestion axée sur les résultats (Gar) ; Etudes d’impact des projets et programmes au centre international de formation, de recrutement et de communication (Cifrecom) à Cotonou (Bénin) ; Outils d’étalonnage et les bonnes pratiques en matière d’emploi des jeunes organisé par le réseau Yen (Youth Employment Network) du BIT à Lusaka (Zambie) ; capacités institutionnelles pour la gouvernance des migrations de main-d’œuvre en Afrique du Nord et de l’Ouest organisé par le BIT à Dakar (Sénégal). Il faut y ajouter le renforcement des capacités opérationnelles et organisationnelles des cadres dirigeants de l’APEJ pour mieux répondre à la problématique de l’emploi des jeunes organisé par le BIT à Mopti ; le fonctionnement des sociétés coopératives organisé par l’APEJ et le BIT/Force LCP ; la mobilisation des ressources locales dans le cadre du développement communal ; l’analyse de l’environnement institutionnel dans lequel s’inscrit l’intervention des acteurs du développement pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie des pauvres ; les techniques de collecte des données en recherche – Action organisée par le groupe Pivot/GRN du CCA/ONG.


Par ailleurs, M. Kébé fut consultant et formateur dans de nombreux programmes : gestion des collectivités locales, état civil, archives, entreprises artisanales, technique du tutorat dans le cadre de la formation professionnelle par apprentissage, programme régional de formation en décentralisation, Bamada.net filière plants dans les cercles de Kadiolo et Sikasso, santé, éducation, activités génératrices de revenus et d’emplois.
Il a contribué à la mise en œuvre d’autres programmes : initiation à la création et à la gestion de micro-entreprises, gestion coopérative des amicales de l’éducation et de la santé, étude monographique des villages de Taga et Kéké (cercle de Djenné) par la Méthode accélérée de recherche participative, contrôle pour le district de Bamako de l’enquête « migration et urbanisation en Afrique de l’Ouest » (DNSI – Banque Mondiale), évaluation de l’impact de l’ONG Plan international dans le cercle de Banamba, Essai de modélisation de l’assurance incendie au Mali.
Marié et père de trois enfants, M. Kébé parle couramment français, bambara, bozo, peulh, sonrhaï et anglais.

 

Source: Malijet.Co

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *