Violations des droits humains et torture

Alors que la crise couve toujours, violations des droits de l’Homme et cas de torture se multiplient au Burundi. Allant des arrestations aux tueries, les témoins et les victimes évoquent des lieux et des identités.

manifestants marche protestation violence Burundi

Différentes formes de violations des droits humains et des actes de torture infligés surtout aux jeunes hostiles au pouvoir en place sont plus que jamais cités. Les témoins des actes comme leurs victimes évoquent les lieux et les identités de certains auteurs surtout des policiers et militaires favorables au régime. Ci-dessus la correspondance d’Antéditeste Niragira depuis Bujumbura

Côté gouvernement – silence – nos tentatives pour joindre le ministre des Droits de la Personne Humaine ou le porte-parole du gouvernement sont malheureusement restées vaines. Jean-Baptiste Baribonekeza, président de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme, estime pour sa part que les cas de torture ont baissé ces derniers temps. “On n’a pas observé de nouveaux cas depuis déjà quelques semaines. Quant aux enquêtes lancées par les autorités sur de précédents cas de torture, le président de la CNDH croit savoir qu’un certain nombre de policiers font l’objet de poursuites.

 

Source: dw.com

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *