[Urgent] – Côte d’Ivoire : du jamais vu à Petroci ! Les agents décrètent 72h de grève

Petroci est à la croisée des chemins. Les choses s’enveniment de jour en jour au sein de cette grande firme publique ivoirienne spécialisée dans les hydrocarbures.

Daniel Gnangni directeur General Petroci Cote Ivoire

A l’issue d’une Assemblée générale qui s’est tenue le 2 février 2016, les dirigeants et les travailleurs n’ont pas réussi à accorder leurs violons. Ces derniers ont donc décidé d’entrer en grève pour 72 heures.

Petroci est dans la tourmente.

Petroci (Société nationale d’opérations pétrolières en Côte d’Ivoire) est véritablement plongée dans une crise sociale. La grogne monte depuis que le nouveau directeur général, Ibrahima Diaby a pris sur lui la responsabilité de réduire de façon drastique les effectifs. Des licenciements abusifs suivront et ébranleront la boîte. Réunis en Assemblée générale hier, la direction générale et les délégués du personnel n’ont pas pu trouvé un arrangement.

Selon nos informations, les revendications du personnel étaient les suivantes : l’annulation des licenciements suivie de la réintégration immédiate des agents licenciés. Dans le cas contraire, les responsables syndicaux ont demandé à leur employeur de les dédommager à la hauteur des préjudices subis.

Répondant à leurs doléances, le DG, Ibrahima Diaby, et le Président du Conseil d’Administration, Daniel Gnangni souhaitent définir eux-mêmes, de façon délibérée, le montant des émoluments financiers à verser aux personnes concernées par cette mesure. Et bien c’est là le point d’achoppement. Les travailleurs de Petroci ont décliné cette proposition et lancé un mot d’ordre de grève de trois jours qui a pris effet depuis ce mardi 2 février.

Pendant ce temps, ni le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, ni le ministre de l’Energie et du Pétrole, Adama Toungara, n’ont pris le taureau par les cornes pour trouver une solution au problème.

Source: Afrique sur 7

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *