Union Africaine : La Zone de libre-échange africaine prend effet

A la faveur de la 12ème conférence extraordinaire de l’Union Africaine à Niamey le 7 juillet 2019, a eu le lancement officiel de l’opérationnalisation de la « Zone de libre-échange africaine, ZLECAF » dans l’espace de l’organisation continentale.

L’ouverture des travaux de lancement était présidée par le Président du Niger SEM Mahamadou Issoufou. C’était en présence d’une trentaine de Chefs d’Etat africains dont le président égyptien qui assure la présidence de l’UA et des Premières Dames d’Afrique, du système des Nations Unies, du Président de la Commission de l’Union Africaine, au Palais des Congrès de Niamey.

Le projet a pu se concrétiser grâce à la volonté politique, et à une grande détermination des dirigeants africains pour en arriver à ce jour historique pour l’Afrique.

Ce sommet extraordinaire de Niamey 2019, est la consécration d’une grande avancée dans le sens de l’intégration de l’Afrique. Il participe à la mise en œuvre d’un certain nombre de programmes phares par l’Union Africaine dans la perspective Afrique 2063, un programme ambitieux qui se veut d’être celui de la consécration définitive et parfaite de l’unité de l’Afrique.

Nonobstant les grands défis sécuritaires, la réalisation de cette zone de libre-échange apportera une grande stabilité et le développement au Continent Africain, il va permettre l’échange entre les pays africains avec un grand impact économique et social, création d’emplois, mobilité de la main-d’œuvre entre autres…

Le Nigeria et le Benin ont signé, et la Guinée équatoriale a ratifié, l’accord de participation à la ZELCAF. Ce qui augmente le nombre de pays membres signataires à 55 entre Kigali 2018 et Niamey 2019, selon le Président de la Commission de l’Union Africaine Moussa Faky . Le Rendez-vous de Niamey a battu le record en termes de participation avec la présence de 27 Chefs d’Etat.

Dans son intervention, le Président de la Commission de l’Union africaine, en plaidant pour la paix, gage de tout développement a souligné que le a zone de libre-échange devient ainsi le plus grand espace commercial au monde. Il évoquera également l’impact de la zone de libres échanges sur les populations africaines entre autres, la réalisation des infrastructures routières, ferroviaires, les ponts, les aéroports.

De son côté, le président du Niger Mahamadou Issoufou dira que le Continent africain vit un moment décisif de son histoire avec le lancement de la zone de libre-échange continentale africaine.

« Ce projet constitue un TOUT cohérent avec les autres plans et programmes de l’agenda 2063 de l’union africaine notamment le plan de développement des infrastructures en Afrique, le plan de développement industriel de l’Afrique, le plan de développement agricole de l’Afrique.

L’agenda 2063 est en réalité une mise à l’échelle du continent des plans que nos gouvernements exécutent au niveau national. Réalisation de la vision de l’Afrique que nous voulons : une Afrique intégrée, prospère et pacifique, dirigée et gérée par ses propres citoyens et représentant une force dynamique sur la scène internationale », a élucidé le Chef de l’Etat nigérien.

D.C.A

Source: Le Soft

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *