Un ancien garde du corps de Paul Kagame menacé en Grande-Bretagne

Noble Marara, qui n’est plus en fonction depuis 2001 et exilé en Grande-Bretagne depuis 2002, a été prévenu ce week-end que de nouvelles menaces pesaient sur lui.

La police britannique est venue le voir à son domicile pour étudier avec lui les mesures nécessaires à sa protection. Pour Noble Marara, c’est notamment la traduction en langue locale kinyarwanda de son livre Derrière le rideau présidentiel jusque-là seulement disponible en anglais, qui lui vaut ces nouvelles menaces. « Ils sont venus chez moi samedi vers 9h du soir. Ils m’ont dit que le gouvernement rwandais projetait de m’éliminer et que je n’étais pas en sécurité. Ils m’ont dit qu’ils cherchaient à maîtriser ceux qui voulaient me faire du mal et qu’ils voulaient voir avec moi comment me mettre en sécurité. Il y a plusieurs raisons qui sont, je pense, à l’origine de cette menace, mais je crois que la traduction de mon livre pèse plus que tout ce que j’ai pu faire avant. Nous sommes environ douze millions de Rwandais, deux millions vivent dans le luxe, et croient savoir alors qu’ils ne savent rien, et les autres, la majorité, ne peut être touchée qu’en langue locale… Or ce livre va derrière le rideau présidentiel, dans les coulisses de la présidence, et c’est pour ça qu’il donne du fil à retordre au gouvernement. Ce livre va parler à l’esprit des Rwandais parce qu’il est écrit dans notre langue locale. Ne me demandez pas comment mais on est train de faire des efforts pour qu’il puisse atteindre chaque Rwandais. »

RFI

Vous aimez nos articles, suivez-nous

Articles similaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *